Nos régions
Carte de la France - Grand-Est
Carte de la France - Bourgogne-Franche-Comté
Carte de la France - Île-de-France
Carte de la France - Occitanie
Carte de la France - Haut-de-France
Plus

L’ÉPIDÉMIE DE BRONCHIOLITE AFFECTE PLUS SÉVÈREMENT LA SEINE-ET-MARNE

Cette maladie virale, qui affecte en premier lieu les enfants jusqu’à 2 ans, continue de s’étendre. Les départements d’Ile-de-France sont parmi les plus touchés. En Seine-et-Marne, elle est la cause de plus du quart des passages aux urgences, ces dernières semaines. Pour éviter la contamination des bambins, il y a des précautions à prendre.

L’épidémie de bronchiolite en cours s’aggrave de semaine en semaine. Selon le ministre de la santé, François Braun, «  les niveaux d’hospitalisation, liés à cette épidémie, sont sans précédent depuis 10 ans. » En 2012, la propagation de la maladie avait connu des niveaux semblables à ceux d’aujourd’hui. Mais, selon les experts, le pic de celle-ci n’est normalement atteint qu’en décembre.

C’est donc avec plus d’un mois d’avance que, selon les données recensées par Santé Publique France, on constate que 27,9 % des passages aux urgences étaient dus à cette épidémie durant la 1ère semaine de novembre. L’an dernier à la même époque, ils en représentaient seulement 19 %. Le mois qui vient risque d’être difficile dans les services d’urgence et ceux de pédiatrie.      

Pas seulement en Seine-et-Marne, mais dans toute l’Ile-de-France. Dans la région, les départements les plus touchés sont la Seine-Saint-Denis et l’Essonne, avec respectivement 33 % et 30 % de passages aux urgences occasionnés par la bronchiolite. Mais les autres ne sont pas loin. A Paris, le moins atteint, on dépasse déjà les 27,5 %.  

Pour y faire face, le Réseau Bronchiolite Ile-de-France a rouvert son centre d’appels le 4 novembre et il le restera au moins jusqu’au 22 janvier 2023. Il offre aux médecins et kinésithérapeutes de s’inscrire aisément dans le dispositif de garde. Il permet aux familles de trouver sans peine consultations et soins, si leurs praticiens habituels sont absents, empêchés ou surchargés, notamment les week-ends et jours fériés. Deux numéros de téléphone sont mis à  leur disposition : 

  • Au 0820 800 880 (coût d’un appel local), on joint le standard (vendredis et veilles de jours fériés de 12h à 20h ; samedis, dimanches et jours fériés, de 9h à 18h) et on est informé des médecins disponibles (7jours/7 de 9h à 23h).
  • Au 0820 820 603, pour savoir qui sont les kinés présents dans leur cabinet (samedis, dimanches et jours fériés de 9h à 18h).    

Précautions à prendre

Le virus est très contagieux, soit directement par les gouttelettes projetées par la toux, les éternuements et par les sécrétions nasales, soit indirectement par les mains et les objets souillés par ces gouttelettes. Le virus reste vivant 30 minutes sur les mains, 3 heures sur les vêtements et 7 heures sur les surfaces. Les adultes sont des « porteurs sains » du virus.

Pour éviter la contamination des enfants, il importe de prendre certaines précautions : ôter son manteau avant d’entrer en contact avec son enfant ; se laver les mains ; aérer les pièces ; éviter les endroits publics confinés ; ne pas partager biberons, sucettes ou couverts non lavés ; limiter les contacts ; ne pas fumer à côté des bébés et des enfants. On retrouve en fait, les réflexes à avoir face au covid et, à quelques détails près, les fameux « gestes barrière ».

Plus d’informations sur www.reseau-bronchio.org.  

Crédit photos: Rostock Studio – Adobestock.

Vous souhaitez vous exprimer sur un sujet ?

Comment devenir contributeur

Sur le même sujet