Nos régions
Carte de la France - Grand-Est
Carte de la France - Bourgogne-Franche-Comté
Carte de la France - Île-de-France
Carte de la France - Occitanie
Carte de la France - Haut-de-France
Plus

À BEAUVAIS, LES PRODUCTEURS PROTESTENT CONTRE LE PRIX DU LAIT DANS LA GRANDE DISTRIBUTION

À l’initiative des Jeunes agriculteurs de l’Oise et de la « section lait » de la Fédération départementale des syndicats d’exploitants agricoles (FDSEA), une « action de communication » a été conduite dans quatre supermarchés de Beauvais. Les producteurs s’insurgent contre les prix pratiqués par la grande distribution qui ne permettent pas de rémunérer correctement la filière.

Mardi 13 septembre, une vingtaine de producteurs de l’Oise ont investi quatre grandes enseignes de la grande distribution de Beauvais – Carrefour, Auchan, Leclerc et Intermarché – pour contrôler les prix affichés sur les briques et les bouteilles de lait.

Celles dont le tarif indiqué était inférieur à 90 centimes le litre ont été retirées des rayons ou estampillées d’un autocollant « Je suis éleveur, je meurs ! Producteur en colère ! » ou encore « Ce prix va me faire disparaître ».

Plusieurs dizaines de packs de lait ont été collectées et remises à l’association Solaal Hauts-de-France afin qu’elles soient redistribuées dans les banques alimentaires au profit des associations caritatives.

« On constate que nos charges ont explosé sur nos exploitations accentuées par la sécheresse, ce n’est plus tenable pour les producteurs aujourd’hui », explique Gwenaellle Desrumaux, présidente des Jeunes agriculteurs de l’Oise, qui fustige la politique de la grande distribution consistant à brader le lait. Les producteurs réclament, par ailleurs, l’application de la « loi EGalim 2 ».

Un « bonus » pour Michel-Édouard Leclerc

Après leur expédition dans les différents supermarchés, les exploitants ont déversé une benne de fumiers devant l’entrée du Leclerc Drive, leur « mention spéciale » pour l’enseigne. Selon la jeune présidente, Michel-Édouard Leclerc ne cesse de « dénigrer le travail des agriculteurs » en répétant que « l’alimentation ne vaut rien ».

Par cette journée d’action, les exploitants agricoles ont manifesté, à leur manière, en faveur de leur pouvoir d’achat.

Crédit photos : 8th – AdobeStock

Vous souhaitez vous exprimer sur un sujet ?

Comment devenir contributeur

Sur le même sujet