Nos régions
Carte de la France - Grand-Est
Carte de la France - Bourgogne-Franche-Comté
Carte de la France - Île-de-France
Carte de la France - Occitanie
Carte de la France - Haut-de-France
Plus

À BEAUVAIS, UNE FEMME GRIÈVEMENT BLESSÉE PAR UN MOLOSSE

L’incident s’est déroulé vendredi après-midi à proximité du centre-ville. Le cane corso s’en est tout d’abord pris au chien de la victime que sa propriétaire promenait dans la ruelle aux Loups. Le chihuahua a été tué. En tentant de s’interposer, la femme âgée de 44 ans a été très gravement blessée au bras et à la jambe. Elle a été hospitalisée à L’Isle-Adam (Val-d’Oise).

C’est un événement tragique qui va relancer, une nouvelle fois, la polémique sur les chiens de garde et de défense, même si le cane corso ne fait partie d’aucune catégorie répertoriée pour leur dangerosité. Vendredi vers 14h00, une femme et son chien ont été attaqués par un molosse alors qu’ils se promenaient près du centre-ville de Beauvais.

L’animal s’était enfoui de chez son propriétaire quelques minutes auparavant. Le molosse a tout d’abord tué le chihuahua avant de s’en prendre à la propriétaire, une femme âgée de 44 ans.

Mordue à plusieurs reprises au bras et à la jambe, la Beauvaisienne souffre de graves blessures et a été immédiatement transportée dans une clinique de L’Isle-Adam, en région parisienne, afin de subir plusieurs opérations. « Les morsures sont sérieuses et vont jusqu’à l’os. Les tendons de la jambe de la victime étaient apparents », a précisé Antoine Boulanger, le commissaire central adjoint au commissariat de la cité de l’Oise, à nos confrères du Parisien.

Le propriétaire convoqué

Le chien a été capturé et placé dans une fourrière de la Société protectrice des animaux (SPA) afin que les vétérinaires puissent évaluer son comportement. La Direction départementale de la protection des populations (DDPP) et les services municipaux devront décider d’une éventuelle euthanasie de l’animal qui était, néanmoins, en règle. Le propriétaire a été, quant à lui, entendu par les services de la police nationale.

Toujours selon Le Parisien, « il y a quelques mois, les policiers étaient déjà intervenus au domicile du propriétaire. Ils avaient été appelés par une petite fille présente dans l’habitation et apeurée par le comportement du chien ».

Crédit photos: Irynah – Adobestock.

Vous souhaitez vous exprimer sur un sujet ?

Comment devenir contributeur

Sur le même sujet