Nos régions
Carte de la France - Grand-Est
Carte de la France - Bourgogne-Franche-Comté
Carte de la France - Île-de-France
Carte de la France - Occitanie
Carte de la France - Haut-de-France
Plus

À FITZ-JAMES, LA PISCINE FERMÉE EN RAISON DE LA CRISE ÉNERGÉTIQUE

Depuis lundi, le centre aquatique du Clermontois a temporairement fermé ses portes. Le délégataire du service public, le groupe Vert Marine, invoque l’envolée des coûts de l’énergie pour justifier cette décision radicale. L’établissement de l’Oise n’est pas le seul concerné puisque près d’une trentaine de piscines publiques connaît le même sort.

« En raison de la crise énergétique, votre centre aquatique est temporairement fermé », c’est par ce message laconique publié sur sa page Facebook que les gestionnaires de la piscine de Fitz-James ont averti les usagers.

Après plusieurs mois de travaux et une réouverture du centre aquatique en août, les habitants de Clermont et des environs se retrouvent une nouvelle fois sans piscine, alors que les établissements scolaires s’apprêtaient à reprendre le chemin des bassins.

La hausse des coûts de l’énergie a entraîné une explosion des charges d’exploitation, selon les dirigeants de Vert Marine, le délégataire de service public, qui ont donc décidé de fermer près de 30 piscines publiques en France, notamment à Limoges (Haute-Vienne), Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines), Béthune (Pas-de-Calais) et Nice (Alpes-Maritimes).

La facture énergétique serait passée, en quelques mois, de 15 millions d’euros à près de 100 millions d’euros. Le personnel a été placé, quant à lui, en chômage partiel.

Colère des élus

« La fermeture de la piscine, propriété de la communauté de communes du Clermontois a été décidée unilatéralement par son délégataire de service public », ont réagi les élus de l’intercommunalité de l’Oise qui se disent « sensibles aux conséquences économiques et sociales que l’augmentation du coût des énergies ».

« Jamais la possibilité radicale d’une fermeture brutale de l’équipement n’avait été évoquée par Vert Marine lors des comités de pilotage organisés régulièrement entre les représentants du Pays du Clermontois et ceux du groupe. »

Selon le journal Le Monde, plusieurs collectivités territoriales envisagent de porter l’affaire au contentieux ou de transférer la gestion de leur centre aquatique en régie directe.

Crédit photos: TzahiV – GettyImages.

Vous souhaitez vous exprimer sur un sujet ?

Comment devenir contributeur

Sur le même sujet