Nos régions
Carte de la France - Grand-Est
Carte de la France - Bourgogne-Franche-Comté
Carte de la France - Île-de-France
Carte de la France - Occitanie
Carte de la France - Haut-de-France
Plus

A NANGIS, TOTAL CRÉE UN INCUBATEUR POUR ENTREPRISES DE LA TRANSITION ÉCOLOGIQUE

Lancée depuis plus d’un an dans la conversion de la raffinerie de Grandpuits en plateforme « décarbonée », le pétrolier l’accompagne d’un plan pour « déclencher des emplois » dans le secteur des biotechnologies. L’une des actions pilotes est la création d’un incubateur pour les nouvelles entreprises.

La transformation complète de la raffinerie est une opération complexe et coûteuse, qui soulève nombre de questions, notamment celle des emplois. Sur les 400 postes de Grandbois, 150 sont supprimés. La direction de Total s’est engagée à ne procéder à aucun licenciement. Aux départs en retraite, s’ajouteront des offres de reclassement.

La plateforme « décarbonée » qui remplacera la raffinerie comprendra déjà, d’ici 2024, une centrale photovoltaïque, une usine de recyclage de plastiques et une autre de bioplastiques. Le chantier lui-même entraîne l’embauche, commencée l’an dernier, d’un millier de personnes sur une période de 3 ans.

Il y a aussi la question des sous-traitants. Pour la raffinerie, Total en employait environ 310 équivalent temps plein, selon la direction. Pour la plateforme, elle prévoit d’en conserver 200. Dans le but de préserver l’activité et d’assurer le développement de la Brie nangissienne, premier bassin d’emploi de la raffinerie, Total veut jouer le rôle de « déclencheur d’emplois » dans le domaine de la transition écologique. 

Le choix de Nangis 

En cheville avec Inco.org, une organisation experte en formation et développement d’entreprises dans ce secteur, le pétrolier a mis en route un projet d’incubateur. La ville de Nangis, où il sera implanté, et la communauté de la Brie nangissienne ont saisi cette opportunité avec empressement.

Le programme défini avec Inco.org concerne les starts-up, TPE et PME industrielles, engagées dans la transition énergétique et écologique et actives dans les secteurs intéressant le territoire concerné : agriculture et agroalimentaire, construction et BTP, énergies renouvelables et mobilité durable, biotechnologie, etc.

L’incubateur accueillera chaque année 8 entreprises pour suivre un programme de 9 ans, leur offrant de se former, de se développer et de trouver des financements. Celles dont les projets ne seront pas retenus pourront faire appel aux conseils de l’incubateur.  

Crédit photos: NiseriN – GettyImages.

Vous souhaitez vous exprimer sur un sujet ?

Comment devenir contributeur

Sur le même sujet