Nos régions
Carte de la France - Grand-Est
Carte de la France - Bourgogne-Franche-Comté
Carte de la France - Île-de-France
Carte de la France - Occitanie
Carte de la France - Haut-de-France
Plus

À SENLIS, VALFRANCE MISE SUR L’AVENIR

Spécialisée dans la collecte des céréales et des protéagineux, la coopérative agricole vient d’investir l’ancienne friche industrielle d’Office Dépôt où elle a implanté sa nouvelle usine de semences. En injectant quelque 30 millions d’euros dans cette opération immobilière, Valfrance entend ainsi doubler sa production pour devenir l’un des leaders du marché.

Il aura suffi d’un an pour que l’ancien site du spécialiste des fournitures de bureau reprenne vie. Après la mise en liquidation judiciaire d’Office Dépôt par le tribunal du commerce de Lille, la coopérative Valfrance a fait l’acquisition des neuf hectares de terrain pour y aménager les 5.000 mètres-carrés nécessaires à l’implantation d’une usine ultramoderne de semences.

Elle doit y regrouper les activités de son ancien site de Senlis ainsi que celles de Verneuil-l’Étang en Seine-et-Marne, qui doit fermer l’an prochain.

« Pour être en phase avec nos ambitions, il était cohérent d’investir dans un outil plus performant, plus flexible, nous permettant d’aller chercher d’autres marchés, mais aussi de répondre au mieux aux attentes de nos sociétaires », explique Valfrance.

« En effet, il existe de plus en plus de variétés, d’offres de conditionnements particuliers. Demain, Valfrance sera aussi bien capable de faire de la massification que des lots spécifiques. Avec ce nouvel outil, nous nous laissons la possibilité d’évoluer vers de nouvelles méthodes de protection des semences, de travailler sur le bio, ou encore de travailler sur des solutions innovantes dans la préparation des semences. »

Un poids lourd du secteur

Soutenue par le plan gouvernemental de relance et les collectivités territoriales de l’Oise, Valfrance a investi 30 millions d’euros sur fonds propres pour boucler cette opération immobilière d’envergure qui doit lui permettre, à terme, de multiplier par deux sa capacité de production et traiter 35.000 tonnes de céréales et de protéagineux.

Particularité notable : Si le siège social de la coopérative agricole se situe historiquement à Senlis, près de 80 % de sa matière première provient néanmoins d’Île-de-France.

Crédit photos: CJP – GettyImages.

Vous souhaitez vous exprimer sur un sujet ?

Comment devenir contributeur

Sur le même sujet

OISE

À COMPIÈGNE, DES TRANSPORTS COLLECTIFS TOUJOURS PLUS ÉCOLOGIQUES

DÉVELOPPEMENT DURABLE

Tandis que les collectivités territoriales prennent des mesures de sobriété énergétique pour faire face à l’envolée des prix, la communauté d’agglomération de la région de Compiègne (Arc) renouvelle progressivement sa flotte de bus dans le cadre de la transition environnementale. Ainsi, deux nouveaux véhicules vont être alimentés au BioGNV, un carburant plus écologique.