Nos régions
Carte de la France - Grand-Est
Carte de la France - Bourgogne-Franche-Comté
Carte de la France - Île-de-France
Carte de la France - Occitanie
Carte de la France - Haut-de-France
Plus

AFFAIRE DE LA JEUNE LEEVIDJAH DISPARUE : UN JUGE D’INSTRUCTION DÉSIGNÉ

Au moment de sa disparition, Leevidjah était vêtue d’un « bas de jogging gris, d’un débardeur blanc », et chaussée de « baskets Jordan noires et blanches ». Elle transportait « deux sacs. Un bordeaux et un bleu-rose de la marque Roxy ». Un appel à témoins a été diffusé vendredi dernier par la gendarmerie mais à ce jour l’enquête piétine […]

Au moment de sa disparition, Leevidjah était vêtue d’un « bas de jogging gris, d’un débardeur blanc », et chaussée de « baskets Jordan noires et blanches ». Elle transportait « deux sacs. Un bordeaux et un bleu-rose de la marque Roxy ».

Un appel à témoins a été diffusé vendredi dernier par la gendarmerie mais à ce jour l’enquête piétine et aucun élément n’a permis de faire avancer les investigations un juge d’instruction a donc été nommé pour faire progresser l’enquête : « Cette jeune fille n’avait pas d’antécédents de fugue jusque-là. Je ne suis pas là pour allumer des feux, je n’exclus aucune hypothèse, mais je souhaite engager tous les moyens possibles et nécessaires pour la retrouver saine et sauve. Des témoins se sont manifestés. Il faut désormais vérifier et recouper pour avoir des certitudes et pas de simples pistes » à confié le magistrat nommé à la rédaction d’Actu Toulouse.

©photos : @Gendarmerie de Saint-Gaudens

En plus de son appel à témoin, la gendarmerie a ouvert un numéro vert gratuit ouvert 24 heures/24 et 7 jours/7 pour collecter des informations.

Toute personne pouvant faire progresser les investigations est invitée à contacter le : 0800 878 932.

Vous souhaitez vous exprimer sur un sujet ?

Comment devenir contributeur

Sur le même sujet

OISE

OISE : UNE MANIFESTATION DE SOUTIEN AU DROIT À L’AVORTEMENT À BEAUVAIS

SOCIÉTÉ

À l’appel de plusieurs associations dont le Foyer des jeunes travailleuses (FJT), plusieurs dizaines de manifestants se sont réunis, samedi après-midi, devant l’hôtel de ville de la préfecture de l’Oise afin de témoigner de leur solidarité avec les Américains. Le 24 juin dernier, la Cour suprême des États-Unis a, en effet, remis en cause le droit constitutionnel d’accès à l’IVG.