Nos régions
Carte de la France - Grand-Est
Carte de la France - Bourgogne-Franche-Comté
Carte de la France - Île-de-France
Carte de la France - Occitanie
Carte de la France - Haut-de-France
Plus

AFFAIRE DES CHEVAUX MUTILÉS : LES GENDARMES DE DIJON INTERPELLENT UN SUSPECT

Deux autres suspects sont activement recherchés par les gendarmes à Losne dans la nuit de samedi à dimanche. Ils s’étaient introduit dans un pré munis de cutters mais ils ont été mis en fuite par le propriétaire avant de pouvoir s’en prendre aux chevaux. Un dispositif de 40 gendarmes et un hélicoptère ont été déployés […]

Deux autres suspects sont activement recherchés par les gendarmes à Losne dans la nuit de samedi à dimanche. Ils s’étaient introduit dans un pré munis de cutters mais ils ont été mis en fuite par le propriétaire avant de pouvoir s’en prendre aux chevaux. Un dispositif de 40 gendarmes et un hélicoptère ont été déployés sur place pour maximiser les chances de les retrouver.

Les actes de torture envers les équidés ont été recensés dans plus de 20 départements en France et se multiplient depuis des mois. Samedi, à Riom-es-Montagnes, dans le Cantal, une jument a été retrouvée morte et mutilée. Les propriétaires l’ont trouvée « éventrée, une oreille en moins et les mamelles coupées », a indiqué dimanche le parquet d’Aurillac. « Des prélèvements ont été faits lors de l’autopsie pour savoir si les mutilations auraient été infligées post-mortem », a précisé le parquet. Autre cas, ce week-end dans le Val-d’Oise, deux juments ont été poignardées à Grisy-les-Plâtres.

Cette interpellation des gendarmes de la section de recherche de Dijon constitue une avancée majeure dans ce dossier, elle permettra peut-être d’en savoir plus sur les motivations des tortionnaires. Dérives sectaires ? Rites satanique ? Ou encore haine des chevaux ? Aucune piste n’est écartée par les enquêteurs.

Vous souhaitez vous exprimer sur un sujet ?

Comment devenir contributeur

Sur le même sujet

SEINE-ET-MARNE

L’ASSOCIATION OSE NETTOIE LE BOIS DE LA GRANGE DE MONCEAUX DE DÉCHETS, AIDÉE PAR LES ROMS INSTALLÉS LÀ

DÉVELOPPEMENT DURABLE

L’association de bénévoles Organe de sauvetage écologique (OSE) a poursuivi son combat contre les dépôts sauvages au Bois de la Grange, au Val Maubuée. Les Roms qui campent là ont donné un sérieux coup de main pour collecter et les collectivités territoriales, pour emporter les tonnes de déchets. Par ailleurs les gendarmes vont veiller en permanence sur les sites naturels de Seine-et-Marne.