Nos régions
Carte de la France - Grand-Est
Carte de la France - Bourgogne-Franche-Comté
Carte de la France - Île-de-France
Carte de la France - Occitanie
Carte de la France - Haut-de-France
Plus

AISNE, LES POUVOIRS PUBLICS FACE A LA CRISE

Tandis que la Région des Hauts-de-France débloque plus d’un milliard d’euros pour faire face à la crise économique et sociale, les intercommunalités de l’Aisne se sont mobilisées, en amont, pour soutenir les entreprises en difficulté.

Frapper vite et fort. Réunis en séance plénière, le 30 juin dernier, les conseillers régionaux ont dévoilé un vaste plan de relance doté d’une enveloppe de 1,3 milliard d’euros pour soutenir l’économie des Hauts-de-France.

Objectif : protéger les entreprises fragilisées par la crise et accélérer la reprise.

« C’est une course de vitesse, soulignait, Xavier Bertrand, le président du conseil régional, lors de la présentation de ce plan. Nous ne pourrons pas empêcher le chômage d’augmenter dans les mois qui viennent, mais nous pouvons amortir le choc et aider les entreprises à mieux rebondir. Quand je parle d’entreprises, j’inclus tout le monde : les entrepreneurs et les salariés, mais aussi les indépendants et les auto-entrepreneurs, et bien sûr les jeunes qui arrivent sur le marché de l’emploi. »

Une semaine plus tard, à Beauvais dans l’Oise, l’ex-ministre du Travail défendait devant les acteurs économiques la phase opérationnelle : programme d’investissements, simplification administrative des démarches, délais de règlement raccourcis pour la commande publique…

« Si en effet les mesures adoptées par la Région s’appuient sur les investissements, ces derniers ne concernent pas que les grandes entreprises ou les groupes, précisait Xavier Bertrand, mais aussi les commerçants et les artisans pour qui deux mois d’inactivité, comme on l’a vu pendant le confinement, signifient aussi aucun revenu. Nous les soutenons. »

Les communautés de communes mobilisées en amont

Si l’assemblée départementale ne dispose pas de compétences économiques directes — le Président du conseil départemental de l’Aisne, Nicolas Fricoteaux, a cependant réaffirmé l’engagement de la collectivité contre les conséquences de la crise —, plusieurs intercommunalités axonaises ont mis en place des dispositifs d’aide aux TPE et aux PME impactées.

La communauté de communes du Pays du Vermandois a, par exemple, rapidement créé un fonds de solidarité pour les entreprises du territoire. Cette aide directe à destination des très petites entreprises employant mois de cinq salariés permettait jusqu’au 15 juillet, l’octroi d’une somme allant de 500 à 1 500 euros, sous conditions.
Un dispositif similaire a été initié par la communauté de communes du Val de l’Oise.

Sous forme de subventions, cette aide directe au soutien des TPE de moins cinq salariés, éligible jusqu’au 31 juillet, attribue jusqu’à 1 500 euros aux entreprises ne bénéficiant pas du fonds de solidarité national.

Vous souhaitez vous exprimer sur un sujet ?

Comment devenir contributeur

Sur le même sujet

Le Sénat constitutionnalise l’IVG ou pas !

ACTUALITÉ

Le processus visant à inscrire le recours à l’interruption volontaire de grossesse dans la Constitution a franchi une nouvelle étape ce 1er février. Après d’âpres débats, la chambre haute s’est prononcée en faveur du texte proposé par Philippe Bas, sénateur LR et ancien collaborateur de Simone Veil. En réalité, l’amendement qu’il a fait voté constitue difficilement une avancée pour le droit à l’avortement, dès lors qu’il offre une réécriture complète de la proposition constitutionnelle adoptée à l’origine par l’Assemblée nationale en novembre 2022.

Précarité Énergétique : s’engager dans la lutte avec Énergie Solidaire

LOGEMENT

Selon la Fondation Abbé Pierre, 2/3 des ménages ont restreint leur chauffage pour éviter des factures trop élevées en 2022, contre 1/3 en 2019*. Alors que le tarif réglementé de l’électricité vient d’augmenter de 15% pour plus de 20 millions de foyers, il est urgent d’activer des leviers d’actions concrets pour lutter contre la précarité énergétique sur le terrain, au plus près des personnes affectées. Auto-réhabilitation accompagnée, rénovation performante, mobilisation de locataires… Énergie Solidaire agit en collectant des dons financiers à destination d’associations oeuvrant contre la précarité énergétique du logement. En 5 années de fonctionnement, plus de 220 k€ ont été redistribués. L’objectif 2023 : un appel à projet de 250 k€ et une implantation régionale pour un second appel à projet plus local.