Nos régions
Carte de la France - Grand-Est
Carte de la France - Bourgogne-Franche-Comté
Carte de la France - Île-de-France
Carte de la France - Occitanie
Carte de la France - Haut-de-France
Plus

AISNE : SPECTACULAIRE DÉCOUVERTE À L’ABBAYE SAINT-MÉDARD DE SOISSONS

La découverte a eu lieu le 20 octobre dernier mais elle n’a été dévoilée qu’il y a quelques jours seulement. « Sous la dalle funéraire de l’abbé Albéric de Braine, décédé le 3 mai 1206, une tombe a été découverte dans un exceptionnel état de conservation », explique la Direction régionale des affaires culturelles (Drac) des Hauts-de-France. […]

La découverte a eu lieu le 20 octobre dernier mais elle n’a été dévoilée qu’il y a quelques jours seulement. « Sous la dalle funéraire de l’abbé Albéric de Braine, décédé le 3 mai 1206, une tombe a été découverte dans un exceptionnel état de conservation », explique la Direction régionale des affaires culturelles (Drac) des Hauts-de-France. « En ouvrant le caveau, l’équipe de fouille a constaté que la hampe de la crosse, le grand manteau brodé qui enveloppait le corps de cet homme d’église et ses chaussures étaient conservés. Le corps était déposé sur une feuille de plomb et la tête reposait sur une pierre inclinée, qui lui servait d’oreiller. »

@Service régional de l’archéologie de la Drac Hauts-de-France

 Classée au titre des Monuments historiques depuis 1875, la crypte de l’ancienne abbaye Saint-Médard fait actuellement l’objet de fouilles archéologiques à la demande de la ville de Soissons. Cette basilique mérovingienne a été fondée au VIe siècle par Clotaire 1er (511-561). « C’est à Soissons, que Pépin le Bref est couronné en 751 et oint par les évêques, au premier rang desquels est l’évêque de Soissons, abbé de Saint-Médard. »

Lors d’une seconde phase qui sera menée l’an prochain, les études devraient permettre d’identifier l’ecclésiastique grâce à une analyse ADN et à une datation par mesure de radiocarbone. Elles devraient aussi révéler les caractéristiques de ce rite funéraire inhabituel – « le visage était recouvert par une tôle de plomb et la tête reposait sur un oreiller également en plomb » – qui reste encore un mystère pour les archéologues. « Une étude de l’histoire d’Albéric de Braine et de sa famille, très présente dans le Soissonnais aux XIIe et XIIIe siècles, sera également engagée aux Archives nationales de France. »  

Vous souhaitez vous exprimer sur un sujet ?

Comment devenir contributeur

Sur le même sujet