Nos régions
Carte de la France - Grand-Est
Carte de la France - Bourgogne-Franche-Comté
Carte de la France - Île-de-France
Carte de la France - Occitanie
Carte de la France - Haut-de-France
Plus

AKHAL ET LE CADRE NOIR DE SAUMUR FONT RIMER INNOVATION ET TRADITION

C’est une bien belle référence que la start-up auboise Akhal vient d’ajouter aux partenariats noués jusqu’ici avec la filière équestre. La jeune entreprise fondée en 2016 par Aurélie Martin va ainsi équiper avec ses produits – des guêtres de soins et des capes pour le dos – les chevaux du prestigieux Cadre noir de Saumur connu dans le monde entier.

Gardien de la tradition équestre française depuis plus de deux siècles, le Cadre noir et ses écuyers se produisent lors de spectacles au cours desquels les chevaux exécutent de spectaculaires airs de haute-école. Ces chevaux, en particulier les « sauteurs » emblématiques du Cadre noir sont de véritables athlètes nécessitant des soins constants pour garder la forme.

C’est sur ce point qu’intervient Akhal, la start-up basée à Troyes, à la Technopole de l’Aube. « Nous avons mis au point des guêtres de récupération pour les membres de chevaux, Capsular, ainsi qu’une cape permettant la diffusion d’actifs naturels pour soulager le dos du cheval », rappelle Aurélie Martin. Fabriqués essentiellement par des entreprises partenaires auboises de la filière textile, ces équipements sont destinés à l’ensemble des chevaux, qu’ils soient utilisés pour le sport ou pour le loisir.

Cette guêtre destinée à prévenir les douleurs et soulager les membres du cheval délivre ses bienfaits au moyen de recharges d’huiles essentielles et de formulations élaborées avec un laboratoire spécialisé. Cette collaboration entre la tradition équestre française et l’innovation technologique va incontestablement mettre en lumière la start-up auboise.

Le partenariat signée par Aurélie Martin le 31 mars dernier avec le colonel Patrick Teissenrenc, écuyer en chef du Cadre noir, intervient au moment où l’activité équestre, fortement impactée par la crise sanitaire, semble devoir repartir dans les mois à venir.

Les chiens après les chevaux

Akhal n’est pas resté les deux pieds dans le même sabot en réalisant plus tôt que prévu un projet qui était dans ses cartons. « Nous avons profité de la disponibilité des ateliers textiles pour lancer un nouveau produit, la cape de soin MyKani, destinée cette fois aux chiens », ajoute Aurélie Martin.

Grâce à internet, toutes les précommandes de ce nouveau produit ont rapidement trouvé preneur et Akhal s’est installée sur ce nouveau marché. L’année 2021 s’annonce sous de biens meilleurs auspices pour la jeune pousse auboise qui a intégré le dispositif régional Scal’E-nov, un dispositif d’accompagnement de start-up en développement.

Au passage, la filière textile auboise, qui comprend près de 4000 salariés aujourd’hui, prouve aussi sa capacité à s’adapter en toutes circonstances.

Crédit photos: Laurent Locurcio.

Vous souhaitez vous exprimer sur un sujet ?

Comment devenir contributeur

Sur le même sujet