Nos régions
Carte de la France - Grand-Est
Carte de la France - Bourgogne-Franche-Comté
Carte de la France - Île-de-France
Carte de la France - Occitanie
Carte de la France - Haut-de-France
Plus

ANNE-MARIE DESVALLOIS, LA CAUSETTE DU DOUBS

Il met en lumière, chaque 8 du mois depuis le 8 mars, des femmes ayant marqué l’histoire du Doubs, la rédaction Le médiaa publie régulièrement les portraits de ces femmes qui ont marqué l’Histoire du département. Le portrait de la femme du Doubs de ce mois de novembre est consacré à Anne-Marie Desvallois dite « […]

Il met en lumière, chaque 8 du mois depuis le 8 mars, des femmes ayant marqué l’histoire du Doubs, la rédaction Le médiaa publie régulièrement les portraits de ces femmes qui ont marqué l’Histoire du département.

Le portrait de la femme du Doubs de ce mois de novembre est consacré à Anne-Marie Desvallois dite « Potdevin ». Il a été réalisé par les Archives départementales du Doubs : « S’il est des vies présentes dans les archives que l’on pourrait croire sorties d’un roman de Victor Hugo, celle de « Potdevin » en est une, façon Causette des rues.

Anne-Marie Desvallois est née le 5 septembre 1735 à Besançon d’un père émigré liégeois, installé comme cordonnier dans le quartier d’Arène qui lui légua son surnom, le même que celui d’une tante paternelle qui tentera souvent de l’aider. Sa courte vie est connue par les dossiers des 5 procédures judiciaires criminelles intentées contre elle par le procureur-syndic de Besançon devant la justice de police de la ville. Une vie terrible où elle aura passé plus de 12 ans en prison entre 1755 et 1771” explique le département du Doubs.

Une époque où le corps de la femme est plus qu’un objet politique, il est un enjeu sociétal. Tentant de survivre à la misère, cette Causette du Doubs se prostitue et est condamnée à de longues peines de prison. Découvrez le portrait d’Anne-Marie Desvallois, la Causette du Doubs au destin tragique sur le site:

https://story.tl/V3Hml0Ln/1?latest&fbclid=IwAR2TVxbOgJM2EMg8vCD029_0pX-33q7wYtkrNQQqnil8BvRDOBWAm8PoRC8

Sept autres portraits de femmes du Doubs sont en ligne sur le site du Département.

Vous souhaitez vous exprimer sur un sujet ?

Comment devenir contributeur

Sur le même sujet

OISE

BEAUVAIS : CAROLINE CAYEUX ENTRE DANS LE NOUVEAU GOUVERNEMENT

POLITIQUE

Celle qui tient les rênes de la mairie de Beauvais depuis 2001, et s’est récemment rapprochée de la majorité présidentielle, a été nommée ministre chargée des Collectivités territoriales sous la double tutelle du ministre de l’Intérieur et des outre-mer, Gérald Darmanin, et du ministre de la Transition écologique et de la cohésion des territoires, Christophe Béchu.

Sa nomination à un portefeuille ministériel était attendue. Elle est, à présent, confirmée. Caroline Cayeux a été appelée par Élisabeth Borne pour occuper le poste de ministre déléguée chargée des Collectivités territoriales au Gouvernement. Elle succède, en partie, à Amélie de Montchalin, ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires, battue lors des dernières élections législatives dans la sixième circonscription de l’Essonne.
Engagée depuis près de 40 ans au Rassemblement pour la République (RPR), à l’Union pour un mouvement populaire (UMP), puis chez les Républicains (LR), cette femme de droite proche de François Fillon faisait partie des 600 élus locaux à appeler à la réélection d’Emmanuel Macron, fin 2021. Conseillère régionale de Picardie de 2004 à 2011, puis sénatrice de l’Oise jusqu’en 2017, Caroline Cayeux n’avait encore jamais occupé de responsabilités ministérielles.

Réélue au premier tour

Élue en 2001 à la mairie de Beauvais, cette enseignante de formation a succédé au socialiste Walter Amsallem et a été régulièrement reconduite par les électeurs jusqu’à obtenir la majorité dès le premier tour lors des élections municipales de 2020. Elle préside, par ailleurs, depuis cette même année, l’Agence nationale de la cohésion des territoires (ANCT).
« Extrêmement honorée d’être nommée ministre déléguée aux collectivités territoriales. Cette marque de confiance m’honore et m’oblige. Je sais la richesse que sont nos territoires pour notre pays. Je les défendrai sans relâche, au service des habitants et des élus locaux », a-t-elle déclaré sur son compte Twitter.

Elle retrouvera au Gouvernement une autre personnalité de l’Oise, Isabelle Rome, qui a été confirmée au poste de ministre déléguée chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes, de la diversité et de l’égalité des chances.