Nos régions
Carte de la France - Grand-Est
Carte de la France - Bourgogne-Franche-Comté
Carte de la France - Île-de-France
Carte de la France - Occitanie
Carte de la France - Haut-de-France
Plus

« APARTÉ », LE NOUVEAU COURT-MÉTRAGE D’UNE JEUNE SCÉNARISTE DE TALENT

J'ai toujours été intéressée par le cinéma et sa conception. Comme beaucoup, j'ai été bercé par certains films et aller au cinéma a toujours été une activité que j'ai aimé faire.

Je dirais que j’ai commencé à observer le cinéma différemment à l’âge de douze ans. J’ai commencé à avoir la volonté de décortiquer la conception d’un film et de me renseigner sur son histoire. J’ai alors compris que ce qui m’intéressait au fond, c’est cette volonté de transmission et cette recherche existentielle à travers un art.

Dix ans après avoir découvert cette passion, je décide à mon tour de me lancer à l’aventure en réalisant mon premier court-métrage.

Mon court-métrage Aparté, parle de la jeunesse de notre pays. J’ai 22 ans, et je grandis avec le sentiment que les jeunes ne sont pas écoutés, que notre gouvernement ne leur donne pas la parole. Le problème pour moi réside dans le fait, que nous n’arrivons pas à établir un dialogue entre les différentes générations.

Affiche d’illustration du premier court-métrage de @Charlène Juvenielle.

L’art est pour moi le meilleur médiateur. Le cinéma qui est un art populaire, est d’autant plus intéressant puisqu’il peut être le levier pour parler à toutes les classes sociales. Pour cela, il me paraissait évident de traiter un sujet que je connais. J’ai orienté mes études dans l’univers théâtral, il était donc normal que mes personnages soit des étudiants de ce milieu.

Qui plus est, j’ai choisi de prendre des comédiens qui étaient en cours avec moi, ils se connaissent déjà tous et de véritables liens existent entre eux. Je trouve cela très important, ça apporte une vérité indéniable à cette histoire fictionnelle. D’ailleurs, les prénoms des personnages sont les mêmes que ceux des comédiens et comédiennes. Ce lien entre la fiction et la réalité m’est cher.

Initialement, ce projet était celui d’un documentaire où je devais suivre pendant un an, une classe d’étudiants en théâtre pour montrer leur quotidien. A cause de la crise du coronavirus, cela n’a pas été possible d’intégrer une école pour les suivre. J’ai donc dû réaménager ce projet : écrire un scénario sur ce sujet, mobiliser une équipe technique, une équipe de comédiens, faire une cagnotte en ligne pour financer le projet. Tout ça s’est très bien passé mais nous avons été une nouvelle fois ralentis par la crise sanitaire avec des confinements, des membres de l’équipe testés positifs etc…

C’est très démoralisant d’être retardé lorsque l’on ressent une forte envie de créer et de partager.

Aujourd’hui le tournage du film est programmé pour la fin avril avec quatre jours de tournages, il sera monté dans le mois qui suit et sera envoyé dans différents festivals pour lui donner vie. Je compte enchaîner très vite avec un deuxième film sur un sujet tout à fait différent mais aussi retourner dès que possible sur le tournage de mon documentaire.

Le film se déroulera lors d’une soirée entre dix étudiants en école de théâtre. Il sera structuré en plusieurs petites seynettes où tour à tour les personnages échangerons les uns avec les autres. Nous serons emmenés au fil de la nuit par leurs différents échanges, comprenant leurs doutes, leurs malentendus, leurs affinités et leurs espoirs et bien sûr, leur amour du théâtre.

Charlène Juvenielle

Vous souhaitez vous exprimer sur un sujet ?

Comment devenir contributeur

Sur le même sujet