Nos régions
Carte de la France - Grand-Est
Carte de la France - Bourgogne-Franche-Comté
Carte de la France - Île-de-France
Carte de la France - Occitanie
Carte de la France - Haut-de-France
Plus

ARDENNES : UN CHÈQUE DE 4314 EUROS POUR LE FOYER DÉPARTEMENTAL DE L’ENFANCE

« L’envie de créer une Fondation chez Tape à l’œil a toujours été présente, tant au niveau de la Direction que des collaborateurs. Deux d’entre eux ont saisi l’opportunité qui leur était donnée de concrétiser cette envie en 2011 » détaille le communiqué.   « La Fondation TAO agit en faveur des enfants en situation de fragilité. Depuis 2013, […]

« L’envie de créer une Fondation chez Tape à l’œil a toujours été présente, tant au niveau de la Direction que des collaborateurs. Deux d’entre eux ont saisi l’opportunité qui leur était donnée de concrétiser cette envie en 2011 » détaille le communiqué. 

 « La Fondation TAO agit en faveur des enfants en situation de fragilité. Depuis 2013, avec des partenaires et l’engagement des collaborateurs Tape à l’œil, nous menons partout dans le monde des actions qui contribuent à révéler le talent des enfants que nous accompagnons » précise le site Internet de la fondation Tape à l’œil. 

Cette semaine, la Fondation a remis un chèque de 4316 € au Foyer départemental de l’Enfance des Ardennes pour acheter du matériel sportif et des jeux pour les enfants confiés. 

Le Foyer départemental de l’Enfance est chargé de l’accueil d’urgence des enfants confiés au titre de l’Aide Sociale à l’Enfance. Sa mission consiste à proposer une orientation adaptée aux besoins des enfants après une période d’observation. Situé à Charleville-Mézières, le foyer utilisera donc ce don de la fondation Tape à l’œil pour proposer de nouvelles activités sportives aux enfants accueillis.

Chaque année dans les Ardennes, plus d’un millier d’enfants sont accueillis dans le foyer départemental de l’enfance.

Vous souhaitez vous exprimer sur un sujet ?

Comment devenir contributeur

Sur le même sujet

OISE

OISE : UNE MANIFESTATION DE SOUTIEN AU DROIT À L’AVORTEMENT À BEAUVAIS

SOCIÉTÉ

À l’appel de plusieurs associations dont le Foyer des jeunes travailleuses (FJT), plusieurs dizaines de manifestants se sont réunis, samedi après-midi, devant l’hôtel de ville de la préfecture de l’Oise afin de témoigner de leur solidarité avec les Américains. Le 24 juin dernier, la Cour suprême des États-Unis a, en effet, remis en cause le droit constitutionnel d’accès à l’IVG.