Nos régions
Carte de la France - Grand-Est
Carte de la France - Bourgogne-Franche-Comté
Carte de la France - Île-de-France
Carte de la France - Occitanie
Carte de la France - Haut-de-France
Plus

ARDENNES : UNE CINQUANTAINE DE PIGEONS RETROUVÉS MORTS À POIX-TERRON

Elle affirme qu’ils ont été empoisonnés. Le Centre d’assistance et d’information sur les oiseaux confirme une explosion du nombre d’oiseaux morts sur le secteur. Danielle Peyrot des Gachons est référante locale de la Ligue de protection des oiseaux (LPO), elle héberge de nombreuses espèces sur terrain. Elle soigne les oiseaux malades ou blessés et les […]

Elle affirme qu’ils ont été empoisonnés. Le Centre d’assistance et d’information sur les oiseaux confirme une explosion du nombre d’oiseaux morts sur le secteur. Danielle Peyrot des Gachons est référante locale de la Ligue de protection des oiseaux (LPO), elle héberge de nombreuses espèces sur terrain. Elle soigne les oiseaux malades ou blessés et les relâche ensuite dans leur milieu naturel.

@D.R

En moins d’une semaine, plus de cinquante pigeons auraient été empoisonnés. Bernard Ulrich, un responsable du Centre d’assistance et d’information sur les oiseaux dans les Ardennes (CAIOA) ne cache pas son désarroi : « je suis révolté de ces pratiques. Ça n’arrête pas, nos bénévoles sont contactés par des habitants qui constatent l’explosion du nombre d’oiseaux morts sur le secteur. » a-t-il confié à l’Ardennais.

Aucune plainte n’a été déposée pour l’instant mais si les empoisonnements continuent d’autres oiseaux sont aussi en danger : les merles , les tourterelles, les pinsons, les moineaux ou encore les mésanges. On dit que les oiseaux se cachent pour mourir mais au vu de la cruauté de certains humains ils n’en n’ont plus le privilège.

La maltraitante animal est un illégale, l’article 655-1 du Code pénal punit le fait de donner volontairement et sans nécessité la mort à un animal domestique d’une peine d’amende de 1 500 € et de 3 000 € en cas de récidive.

Vous souhaitez vous exprimer sur un sujet ?

Comment devenir contributeur

Sur le même sujet

OISE

OISE : UNE MANIFESTATION DE SOUTIEN AU DROIT À L’AVORTEMENT À BEAUVAIS

SOCIÉTÉ

À l’appel de plusieurs associations dont le Foyer des jeunes travailleuses (FJT), plusieurs dizaines de manifestants se sont réunis, samedi après-midi, devant l’hôtel de ville de la préfecture de l’Oise afin de témoigner de leur solidarité avec les Américains. Le 24 juin dernier, la Cour suprême des États-Unis a, en effet, remis en cause le droit constitutionnel d’accès à l’IVG.