Nos régions
Carte de la France - Grand-Est
Carte de la France - Bourgogne-Franche-Comté
Carte de la France - Île-de-France
Carte de la France - Occitanie
Carte de la France - Haut-de-France
Plus

ARTS DU CIRQUE : LES ÉCHAPPÉES DE CHÂLONS-EN-CHAMPAGNE ONT MIS LE PAQUET !

La semaine dernière lors du weekend du 29 juin au 3 juillet 2022 se sont déroulées « les Echappées » au CNAC de Châlons-en-Champagne. Au terme de 3 années de formation en « Arts du Spectacle et du cirque », les 14 élèves de la 34ème promotion du CNAC ont présenté le panel de leurs compétences dans leurs projets individuels à la créativité libre. Au total, une dizaine de disciplines circassiennes ont été représentées, pour le plus grand plaisir des yeux ! A cette occasion, nous avons rencontré quelques élèves. Retour sur ce moment fort made in Châlons-en-Champagne !

Entre maîtrise technique et univers créatif

Sous la direction de Peggy Donck, le Centre national des Arts du Cirque de Châlons-en-Champagne a donné carte blanche à la dernière promotion diplômée en passe de devenir les intermittents du cirque de demain. 

Tomas, Matiss, Alice, Noa, Elena… Ils étaient 14 à fouler, le week-end dernier, la piste du chapiteau du cirque de Châlons-en-Champagne. Tour à tour, une spécialité après l’autre, ces jeunes gens nous ont ému et nous ont gratifié de tout leur savoir-faire.

C’est dans une ambiance très feutrée, entre obscurité et lumière qui marque le rythme des numéros, dans une simplicité lumineuse, que les élèves de 3ème année ont présenté leurs créations individuelles. Il a été possible de découvrir ou de re-découvrir diverses disciplines des arts du cirque, dont certaines, pleines de surprises.

Mât chinois et capilotraction avec Pauline Olivier de Sardan qui nous subjugue par son interprétation de la marionnette en mal de devenir humaine. Noa Aubry et sa roue allemande nous embrase dans un clair-obscur émouvant sur le thème de l’attente. Aussi, Elena Mengoni au trapèze nous soulève le coeur et nous fait sourire, transformée en oiseau noir. Marisol Lucht, quant à elle, nous a ému, aidé de sa roue Cyr, en personnifiant la liberté d’agir, d’action, d’être, le tout sur des sons aux résonances hispaniques. Tous venus de pays différents, ces talentueux élèves forment enfin un ensemble magique dans une danse poétique autour d’un arbre pour finaliser ces scènettes originales.

Elena Mengoni se balançant sur son trapèze. @Vince VDH.

Plongés dans l’univers de chacun des élèves, éblouis, des sourires naissants se dessinent sur le visage des petits et des grands venus pour l’occasion. La foule crie sa joie après chaque numéro, exaltée. On peut ressentir toute l’émulation autour de chaque artiste, une bienveillance dans chaque préparation de numéro, une promotion soudée et désireuse de bien faire.

Exercice de style et audace 

Pour ces élèves, la préparation individuelle des séquences acrobatiques a duré quelques mois, comme nous l’explique Tomas Denis, artiste vénézuélien d’acrodanse: « L’idée a muri depuis janvier dans ma tête, et ensuite, pendant un mois et demi durant tous les élèves ont travaillé ensemble sur la piste pour monter ce numéro artistiquement très complet. Vivre de sa passion n’est pas utopique, il faut travailler très fort et il y a beaucoup de frustration à certains moments notamment lors des blessures ». Ce jeune homme a eu à coeur de présenter des émotions très personnelles lors de cette mise en scène chorégraphiée.

Alice Binando, jeune femme aux cheveux de feu à la corde lisse, vient d’un petit village au nord de l’Italie et a suivi cette voie de manière évidente grâce à sa mère avec qui elle a commencé le cirque quand elle avait 18 ans. « Je suis hyper excitée à l’idée de commencer la tournée, la troupe et l’équipe sont très organisées et nous sommes tous super heureux » ajoute-t-elle.

Matiss Nourly, originaire de la Réunion, a commencé l’école nationale du cirque de Châttellerault par la slackline pour se diriger vers la corde tendue et a, ainsi, cultivé ce savant équilibre, sur scène et dans la vie. « C’est une discipline qui se cultive, c’est beaucoup d’entraînement. J’essaie de travailler énormément sur le costume pour faire voyager les gens, et j’ai trouvé les techniques de draping très intéressantes, on peut devenir couturier soi-même sans même coudre, on peut esquisser des émotions de façon extraordinaire » s’exprime le jeune équilibriste. Durant son numéro, il y a fait transparaître beaucoup d’émotions et a évoqué de façon très poignante, au travers de ses postures, les contrastes de la vie et de la mort.

Après cette dernière année de formation et ce saut dans ce grand bain de foule, s’en suivra, dès la rentrée, 3 mois de résidence de création pour mettre au point un spectacle de fin d’études, chapeauté par Marie Moliiens, de la compagnie Rasposo. La première sera jouée en novembre prochain et ce, jusqu’au 11 décembre 2022, sous le chapiteau de Châlons-en-Champagne, avant de partir pour une tournée d’au moins 6 mois à travers la France.

Une chose est sûre, cette 34ème promotion des élèves de ce cursus pas comme les autres a encore beaucoup à offrir et à montrer, alors ne ratez pas leur prochaine tournée en 2023 !

Jef Everaert réinvente, à sa manière, l’exercice de la roue Cyr. @Vince VDH.

En famille, seul(e) ou en amoureux, venez plonger dans l’univers du cirque, rire, rêver, vous évader ! 

Crédit photos: Vince VDH.

Vous souhaitez vous exprimer sur un sujet ?

Comment devenir contributeur

Sur le même sujet