Nos régions
Carte de la France - Grand-Est
Carte de la France - Bourgogne-Franche-Comté
Carte de la France - Île-de-France
Carte de la France - Occitanie
Carte de la France - Haut-de-France
Plus

AUBE : L’ESTAC EN LIGUE 1 AVEC LES MOYENS D’Y RESTER

L’équipe troyenne remonte, une fois de plus, en Ligue 1 mais Manchester City et City Group vont l’aider à jouer un rôle plus actif.

Cette fois l’Estac veut à tout prix vaincre le « syndrome de l’ascenseur ». Depuis 2005, l’équipe troyenne vient de réussir sa cinquième ascension en Ligue 1, un véritable record.

Une montée toutes les trois saisons qui s’explique par le fait que l’Estac est systématiquement reléguée à l’échelon inférieur. Un retour à la case départ qui se justifie par un manque de moyens financiers suffisants pour recruter des joueurs expérimentés en Ligue 1. Le budget, même lorsque les joueurs troyens évoluaient parmi l’élite, était plutôt modeste.

« Cette saison nous avions un budget d’environ 18 millions d’euros, mais en ligue 1, il faudra trouver au moins 26 millions d’euros », indiquait le président du club troyen, Daniel Masoni, en juin dernier alors que l’Estac préparait, une fois de plus, le retour au niveau supérieur. Mais les play-off pour lesquels l’équipe troyenne s’était qualifiée n’ont finalement pas eu lieu. Seule certitude, avec 26 millions d’euros, l’Estac aurait eu le plus petit budget de Ligue 1 cette saison, bien derrière Brest (35 millions) et Nîmes (40).

Des moyens financiers importants

Mais cette fois la donne a changé. Au début de cette saison, Daniel Masoni, propriétaire de l’Estac depuis 2009, a vendu le club à un poids lourd international du football professionnel. Le nouveau propriétaire du club troyen, City Football Group, possède déjà neuf clubs de football professionnel à travers le monde, dont le prestigieux Manchester City. Le club anglais entraîné par Pep Guardiola, vient tout juste de remporter son troisième titre national en quatre saisons et disputera la finale de la Champions League le 29 mai prochain.

Avec un budget de 600 millions d’euros et un effectif de joueurs évalué à plus d’un milliard d’euros, Manchester City est l’un des clubs les plus riches du monde grâce à City Football Group, qui a des actionnaires d’Abu Dhabi (78%), de Chine (12%) et des États Unis (10%). Depuis le rachat à l’automne dernier, le nouveau propriétaire était resté discret, laissant le soin à l’entraîneur troyen, Laurent Battles, de réussir l’opération remontée. Mais depuis quelques semaines, la perspective de la Ligue 1 révèle les ambitions de City Football Groupe. Début mai, un nouveau président exécutif et directeur général a été nommé à l’Estac. Aymeric Magne, possède déjà une solide expérience internationale dans le management du football professionnel.

Ce spécialiste des évènements sportifs et des droits TV a notamment participé à l’organisation des plus grands évènements de la planète football comme la Coupe du Monde 2014 et l’Euro 2014 ainsi que les Jeux Olympiques de Rio 2016, sans oublier les Jeux équestres mondiaux de 2013. « Je vais, dès à présent, préparer la saison prochaine avec les équipes de l’Estac ayant pour objectif d’inscrire de manière pérenne le club de Troyes dans l’élite », promet Aymeric Magne en arrivant à Troyes. Cette fois, l’Estac devrait voir arriver du beau monde à l’intersaison grâce à Manchester City.

Une jeune pépite brésilienne de 18 ans, achetée 5 millions d’euros par Manchester City, devrait être prêtée à Troyes pour faire ses premières armes dans le football européen. Et la liste pourrait bien s’allonger dans les semaines à venir. 

Crédit photos: Robert Flamisset.

Vous souhaitez vous exprimer sur un sujet ?

Comment devenir contributeur

Sur le même sujet