Nos régions
Carte de la France - Grand-Est
Carte de la France - Bourgogne-Franche-Comté
Carte de la France - Île-de-France
Carte de la France - Occitanie
Carte de la France - Haut-de-France
Plus

AUXERRE : CRESCENT MARAULT SE CONVERTIT À L’HYDROGÈNE

Initié par l’ancienne majorité de la communauté de l’Auxerrois, il porte notamment sur l’acquisition de cinq bus « nouvelle génération » et sur la construction d’une station d’avitaillement. Lors de son élection, il se disait sceptique sur ce dossier et doutait de sa rentabilité, quand d’autres dans sa majorité pointaient du doigt le coût de l’opération, notamment […]

Initié par l’ancienne majorité de la communauté de l’Auxerrois, il porte notamment sur l’acquisition de cinq bus « nouvelle génération » et sur la construction d’une station d’avitaillement.

Lors de son élection, il se disait sceptique sur ce dossier et doutait de sa rentabilité, quand d’autres dans sa majorité pointaient du doigt le coût de l’opération, notamment de fonctionnement. Il y a quelques semaines encore, Crescent Marault rendait visite à la présidente du conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté, Marie-Guite Dufay, pour aborder ce sujet. Cette dernière mise beaucoup sur la filière hydrogène, la Région étant partie prenante dans l’affaire. Il faut croire que le nouvel homme fort de l’Auxerrois a pris le temps de la réflexion et a trouvé les mots pour convaincre son équipe.

Le président de l’agglomération – et maire de la ville d’Auxerre – a donc finalement validé ce dossier qui traînait sur son bureau depuis son investiture. Il est vrai que le projet avait été ficelé par son prédécesseur Guy Férez, qui avait inscrit les crédits nécessaires dans le budget 2020, mais depuis crise sanitaire oblige, les priorités en matière d’orientation budgétaire ne pouvaient plus être tout à fait les mêmes. Le texte a néanmoins été adopté à l’unanimité.

Ainsi, ce sont bien cinq bus à hydrogène qui vont débarquer sur les rives de l’Yonne en provenance de la Société albigeoise de fabrication et de réparation automobile (Safra), pour un investissement de l’ordre de 3,7 millions d’euros. À cela s’ajoute la construction d’une station d’avitaillement qui servira aussi à approvisionner les trois trains à hydrogène que le conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté s’apprête à mettre en service sur la ligne Migennes-Auxerre-Morvan.

Reste à savoir si cette infrastructure permettra de créer, dans l’Auxerrois, un cercle vertueux autour de cette énergie verte et si le développement des véhicules équipés d’une pile à combustible, dans lequel le Gouvernement a programmé sept milliards d’euros dans le cadre du plan France relance, sera au rendez-vous.

Vous souhaitez vous exprimer sur un sujet ?

Comment devenir contributeur

Sur le même sujet