Nos régions
Carte de la France - Grand-Est
Carte de la France - Bourgogne-Franche-Comté
Carte de la France - Île-de-France
Carte de la France - Occitanie
Carte de la France - Haut-de-France
Plus

AUXERRE : LES RIVERAINS, L’ENDROIT DE TOUS LES POSSIBLES

Décrire un tiers-lieu, c’est avant tout découvrir une nouvelle forme de gouvernance et jongler avec des concepts nouveaux. Installé dans des locaux de la gare Auxerre-Saint-Gervais depuis deux ans, « les Riverains » s’est donné pour vocation d’offrir un espace dédié « à l’expérimentation et à l’appropriation des nouveaux usages numériques citoyens et des usages éco-responsables », construit initialement […]

Décrire un tiers-lieu, c’est avant tout découvrir une nouvelle forme de gouvernance et jongler avec des concepts nouveaux. Installé dans des locaux de la gare Auxerre-Saint-Gervais depuis deux ans, « les Riverains » s’est donné pour vocation d’offrir un espace dédié « à l’expérimentation et à l’appropriation des nouveaux usages numériques citoyens et des usages éco-responsables », construit initialement autour des « makers » du « Fab-Lab ». Néanmoins, le descriptif pourrait paraître très réducteur tant l’association recèle de ressources, humaines et techniques, qu’elle entend faire découvrir.

Conçu autour de « briques » tels l’espace de coworking, la « matériauthèque », le « médialab » ou encore le « jardin partagé », le tiers-lieu accueille, successivement ou simultanément, les travailleurs indépendants, les usagers, les entreprises qui veulent amener un projet à maturité ou les bénévoles « qui souhaitent être dans les partage du savoir », comme le précise Sophie Torcol, la présidente de la structure. Fervent défenseur de l’éducation populaire, le pôle départemental des Petits Débrouillards est, lui aussi, une des composantes actives des riverains.

Mais aujourd’hui, les résidents des lieux sont victimes de leur succès – avant la crise, il y avait, par exemple, parfois jusqu’à 12 « coworkers » – et se sentent un peu à l’étroit dans les 200 mètres-carrés de leurs locaux. « Nous sommes en phase de croissance. Aujourd’hui, pour fluidifier les différentes activités que propose le lieu et éviter une trop grande modularité, nous avons besoin du double de surface comme prévu initialement », explique Julien Rivoire, le « fabmanager ». Soutenu depuis le début de l’aventure par la communauté de l’Auxerrois et le Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté, les Riverains vont devenir rapidement l’élément indispensable pour fédérer les bonnes volontés.

Vous souhaitez vous exprimer sur un sujet ?

Comment devenir contributeur

Sur le même sujet