Nos régions
Carte de la France - Grand-Est
Carte de la France - Bourgogne-Franche-Comté
Carte de la France - Île-de-France
Carte de la France - Occitanie
Carte de la France - Haut-de-France
Plus

BIODIVERSITÉ : À BAILLEUL-SUR-THÉRAIN, L’ENVOL VOIT PLUS GRAND

Fondée en 1998 par Éric Desesquelles à Francastel, l’association du Beauvaisis s’est fixée pour mission de venir en aide aux oiseaux et aux petits mammifères de la faune sauvage en difficulté. Depuis quelques semaines, les bénévoles ont investi un nouveau site plus adapté, route de Villers-Saint-Sépulcre, à Bailleul-sur-Thérain.

Elle est la seule structure de ce type à des dizaines de kilomètres à la ronde. L’Envol (Envol nocturne et vie des oiseaux libres) œuvre, gratuitement, depuis près de 25 ans à la sauvegarde des oiseaux et des petits mammifères sauvages.

« Électrocutés, mazoutés, affamés, empoisonnés, blessés par des tirs illégaux, heurtés par des voitures, happés par des moissonneuses, tombés du nid, choqués contre des vitres, écorchés par des barbelés, tous ces oiseaux trouvent leur place au centre de soins Envol », précise l’association présidée par Véronique Deremaux.

Le 27 mai dernier, elle a inauguré ses nouvelles installations de Bailleul-sur-Thérain, près de Beauvais, implantées sur sept hectares. Pendant sept ans, les bénévoles ont effectué les travaux de démolition, d’entretien et de construction nécessaires à la création de ce nouveau centre de soins de la faune sauvage. L’Envol a bénéficié, pour cela, du soutien du Conseil régional des Hauts-de-France et de la communauté d’agglomération du Beauvaisis (Cab).

Des équipements d’envergure

« Le centre Envol comprend un petit étang, un cours d’eau, cinq hectares de bois et des bâtiments adaptés à la prise en charge des animaux : une structure de 350 mètres-carrés avec les salles de soins, une salle d’exposition – car un autre objectif poursuivi par Envol est l’information et la sensibilisation du public -, deux grandes volières dont une de 310 mètres-carrés (une troisième est en prévision) ainsi que de nombreux isoloirs et volières plus petits permettant d’accueillir dans de bonnes conditions les centaines d’oiseaux et de mammifères pris en charge chaque année », explique l’intercommunalité de l’Oise.

En parallèle, les membres de l’association participent à de nombreuses manifestations en Picardie, en intervenant notamment dans les établissements scolaires pour sensibiliser les nouvelles générations ou en organisant « La nuit de la chouette », en partenariat avec la Ligue pour la protection des oiseaux (LPO).

Crédit photos: Mriya Wildlife – GettyImages.

Vous souhaitez vous exprimer sur un sujet ?

Comment devenir contributeur

Sur le même sujet

SEINE-ET-MARNE

PROVINS S’APRRÊTE À CÉLÉBRER LA 50E ÉDITION DE SA FÊTE DES MOISSONS

SEINE-ET-MARNE

La plus ancienne et la plus grande manifestation de ce type en France revient, après deux ans d’absence, le dimanche 28 août, dans la commune libre de la ville haute de Provins. Durant une journée, les visiteurs découvriront l’ambiance des campagnes d’autrefois à grand renfort de défilés, d’animations et de démonstrations au rythme du jazz et des musiques du monde.