Nos régions
Carte de la France - Grand-Est
Carte de la France - Bourgogne-Franche-Comté
Carte de la France - Île-de-France
Carte de la France - Occitanie
Carte de la France - Haut-de-France
Plus

CHAMBLY MISE TOUJOURS PLUS SUR LES ÉNERGIES RENOUVELABLES

Engagée depuis près de 20 ans dans une démarche écologique de réduction de sa consommation d’énergies, la ville des « Portes de l’Oise » poursuit ses efforts en faveur du développement durable en investissant, notamment, dans l’installation d’une centrale photovoltaïque et en intégrant une chaufferie biomasse dans sa future halle sportive.

Chambly, une ville toujours moins énergivore ? C’est la volonté affichée par la municipalité. Depuis 2003, et l’adoption d’un « agenda 21 », la ville de l’Oise a fait de la réduction de sa consommation d’énergies – et plus largement du développement durable – l’une de ses priorités.

Récupération des eaux de pluie, installation de panneaux photovoltaïques, chauffage par géothermie à l’Espace Léo-Lagrange… de nombreuses initiatives ont été conduites afin de limiter l’impact des bâtiments municipaux sur l’environnement.

Cette année, elle projette, avec le soutien de l’État et des collectivités territoriales, d’installer une centrale photovoltaïque sur le toit-terrasse de la toute nouvelle maison de santé pluridisciplinaire (MSP) Madeleine-Brès.

Lauréate du plan du Syndicat d’énergie de l’Oise (SE60), Chambly affiche ses ambitions, « que la maison de santé mais aussi les bâtiments municipaux environnants (tennis club, gymnases…) parviennent à l’autoconsommation ».

Une halle sportive vertueuse

Cette exemplarité environnementale va être appliquée pour la future halle sportive, construite dans l’optique des Jeux olympiques et paralympiques Paris 2024 et implantée sur une friche industrielle. Elle répondra aux critères « Rev 3 ».

« Lancée par la région Hauts-de-France, cette dynamique collective vise à transformer notre région pour en faire l’une des régions européennes les plus avancées en matière de transition énergétique et des technologies numériques », précise la municipalité.

Une chaufferie biomasse, alimentée par du bois issue du recyclage, devrait participer à la production d’eau chaude et de chauffage.

Crédit photos: Tong Patong – AdobeStock.

Vous souhaitez vous exprimer sur un sujet ?

Comment devenir contributeur

Sur le même sujet