Nos régions
Carte de la France - Grand-Est
Carte de la France - Bourgogne-Franche-Comté
Carte de la France - Île-de-France
Carte de la France - Occitanie
Carte de la France - Haut-de-France
Plus

CHAMPAGNE : LA MAISON CHOPIN S’INSTALLE À SOISSONS

Originaire de Champlat-Boujacourt, au nord-ouest de Reims (Marne), la maison champenoise vient d’inaugurer sa nouvelle cuverie dans le « Village PME » de la communauté d’agglomération du GrandSoissons. À l’automne, le producteur va implanter des arbres fruitiers sur une parcelle dont il a fait l’acquisition pour assembler des vins de table et des pétillants d’apéritif aromatisés.

Fondée en 1989 dans la vallée de la Marne, la maison Chopin – entreprise familiale composée de quatre personnes – exploite huit hectares en Champagne et produit quelques 500 000 bouteilles par an qu’elle exporte dans une quarantaine de pays.

À sa tête, Didier Chopin a choisi de casser les codes en investissant 600 mètres carrés sur l’ancien site réhabilité de BSL Industries pour y installer 21 cuves. Objectif : produire 20 000 bouteilles par an.

« Ce projet, c’est également la rencontre de plusieurs opportunités : l’émergence de volontés pour que le Soissonnais redevienne une région viticole, la qualité des terres, et des locaux répondant aux contraintes techniques et logistiques de l’entreprise. On évoque aussi dans les arguments décisifs l’acquisition en cours d’une belle ferme du Soissonnais… », se félicite la ville de Soissons.

Une nouvelle approche 

En « s’exilant » dans l’Aisne, l’entrepreneur champenois a souhaité opérer une diversification de ses activités en produisant, non pas du Champagne, mais des vins de table et des vins pétillants d’apéritif qui seront déclinés en blanc, rouge, rosé et aromatisés aux fruits. Le conditionnement va, lui aussi, s’affranchir des standards puisque les vins seront disponibles en « Bib » (Bag in box) avec deux anses rappelant un célèbre vase local…

Baptisé « La Nouvelle Vallée », ce projet a de quoi séduire. « Déjà, la société a décidé d’investir un second bâtiment du site de BSL afin de créer une salle blanche, espace très technique permettant d’obtenir une certification internationale sur les produits. Si l’exportation est donc déjà dans la stratégie, la production elle prône les circuits courts tant pour les matières premières que la main d’oeuvre. En effet, le recrutement sera strictement local et devrait rapidement atteindre la cinquantaine. »

Crédit photos: Il 21- Shutterstock.

Vous souhaitez vous exprimer sur un sujet ?

Comment devenir contributeur

Sur le même sujet