Nos régions
Carte de la France - Grand-Est
Carte de la France - Bourgogne-Franche-Comté
Carte de la France - Île-de-France
Carte de la France - Occitanie
Carte de la France - Haut-de-France
Plus

COMMENT LE CENTRE HOSPITALIER SUD 77 FIDÉLISE SES PERSONNELS ?

Nombre d’hôpitaux ont beaucoup de mal à recruter. Le CH Sud 77 regroupant 3 établissements autour de Fontainebleau a cherché à s’en prémunir en offrant divers avantages à ses personnels. Les accords à ce sujet ont été conclus fin novembre avec les représentants syndicaux. Et ça marche.

Fidéliser les patients n’est pas un problème pour le Centre hospitalier Sud Seine-et-Marne. Ses trois établissements, situés à Fontainebleau, Nemours et Montereau-Fault-Yonne ont bonne réputation. Son défi, comme dans bien d’autres centres de soins de villes moyennes, serait plutôt de fidéliser ses personnels. 

Confronté à ce problème, son voisin, le GHSIF, réunissant les établissements de Melun-Sénart et Brie-Comte-Robert, avait pris le taureau par les cornes : en 2018, il avait décidé d’accorder automatiquement un CDI à toutes les infirmières ; et en juin dernier d’offrir le statut de la fonction publique hospitalière aux 100 soignants qu’il devait embaucher.

Le CH Sud 77 a défini une démarche à la fois similaire et différente, plus posée mais avec une palette d’offres plus large. Comme le GHSIF, il propose des CDI (Contrat à durée indéterminée) aux professionnels de santé qui le rejoignent. Il répond ainsi à une demande de sécurité et de stabilité exprimée par une partie des salariés. Il va plus loin en leur peaufinant des « cycles de travail sur mesure ».

Cela complique un peu l’organisation des emplois du temps. Mais, comme le dit le directeur du CH dans La République de Seine-et-Marne, « c’est une façon de trouver un équilibre entre la qualité de la prise en charge et le bien-être des salariés. » L’une ne va pas sans l’autre.

Des résultats probants

S’y ajoutent quelques facilités supplémentaires non négligeables pour eux. Ils ont un accès prioritaire à une quarantaine de logements proches, en raison d’un accord entre les bailleurs sociaux et le CH Sud 77. Ils bénéficient également d’une trentaine de places en crèche, via le CCAS (Centre communal  d’action sociale) de Fontainebleau et des structures privées à Nemours et Montereau-Fault-Yonne. Enfin, le covoiturage est encouragé grâce à une l’application Karos mise à la disposition de tous. 

Aujourd’hui, le CH Sud 77 se félicite de n’avoir que 24 emplois vacants dans les 3 établissements, soit 0,86 %  sur l’ensemble des 2 800 personnes qui y sont employées Il précise rechercher encore des personnels infirmiers, des manipulateurs radio, des sages-femmes et des kinés.

Les syndicats sont partagés

Pas facile pour des organisations syndicales de reconnaître que plusieurs revendications sont ainsi dépassées. Mais certains le disent, comme le syndicat autonome Coordination-Santé : « Des agents étaient en CDD reconductible depuis des années, c’est une vraie avancée », qui devrait « permettre la résorption de l’emploi précaire. » La CGT Santé, majoritaire au CH, préfère mettre l’accent sur le verre à moitié vide. Son secrétaire juge que « cette politique de fidélisation oublie certains salariés, les plus précaires, qui sont la variable d’ajustement de l’emploi. »

Mais selon la direction, l’un des accords signés répond à cette préoccupation en prévoyant « un accès facilité à la fonction publique pour les personnels de catégorie C. » Quand les hôpitaux soignent leurs personnels, les patients du secteur peuvent espérer être bien traités.    

Crédit photos: Auremar – AdobeStock.

Vous souhaitez vous exprimer sur un sujet ?

Comment devenir contributeur

Sur le même sujet