Nos régions
Carte de la France - Grand-Est
Carte de la France - Bourgogne-Franche-Comté
Carte de la France - Île-de-France
Carte de la France - Occitanie
Carte de la France - Haut-de-France
Plus

COMPIÈGNE : PHILIPPE MARINI EN GARDE À VUE DANS UNE AFFAIRE FINANCIÈRE

Hier, le maire Les Républicains (LR) de la « Cité impériale » a été placé en garde à vue, avec cinq autres personnes, dans le cadre d’une enquête ouverte par le Parquet national financier (PNF). L’affaire porte sur des soupçons de favoritisme et de corruption sur un appel d’offres pour la construction d’un centre de tri, remporté par la société Paprec en 2017.

Coup de tonnerre dans le microcosme politique local ! Le maire de Compiègne et président de la communauté d’agglomération, Philippe Marini, a été placé en garde à vue dès 9h00, mardi 31 mai, par les gendarmes de la section de recherches de Paris.

L’ancien président de la commission des finances du Sénat est entendu, ainsi que cinq autres personnes dont le président du groupe Paprec, Jean-Luc Petithuguenin, sur des soupçons portant sur les conditions d’attribution d’un appel d’offres.

Selon plusieurs sources, l’affaire concernerait un marché de construction d’un centre d’incinération et de traitement des déchets, situé sur le territoire de Villers-Saint-Paul, conclu en 2017 entre le Syndicat mixte de la vallée de l’Oise (SMDO), dont Philippe Marini est le président, et l’entreprise de recyclage. Le montant de cet appel d’offres serait de 36 millions d’euros.

Une enquête commencée l’an dernier

D’après Franceinfo, les enquêteurs mènent, par ailleurs, des investigations « sur d’éventuelles contreparties reçues par le maire de Compiègne, via l’association Compiègne Équestre qui est présidée par sa femme, Monique Marini. »

« Dans le cadre de la même enquête, des perquisitions avaient été réalisées en mai 2021 dans les locaux de l’Agglomération de la région de Compiègne (ARC) et au domicile de Philippe Marini.

Contactée mardi par l’AFP, la mairie de Compiègne n’a pas souhaité faire de commentaire », précise le journal Le Monde. Philippe Marini et Jean-Luc Petithuguenin sont présumés innocents.

Crédit photos: Moulusimon CC BY-SA 4.0.

Vous souhaitez vous exprimer sur un sujet ?

Comment devenir contributeur

Sur le même sujet