Nos régions
Carte de la France - Grand-Est
Carte de la France - Bourgogne-Franche-Comté
Carte de la France - Île-de-France
Carte de la France - Occitanie
Carte de la France - Haut-de-France
Plus

COTE D’OR : LA SNCF UTILISE DES DRONES POUR SURVEILLER LES VOIES FERRÉES

Avec ses 3100 km de voies ferrées et 3600 km d’œuvre d’art, en région Franche-Comté Bourgogne les missions ne manquent pas. Le drone est très efficace et permet d’avoir des images haute-définition avec une précision au centimètre. Alors qu’il faut des journées entières et déployer plusieurs agents sur place, dans des zones difficiles comme le […]

Avec ses 3100 km de voies ferrées et 3600 km d’œuvre d’art, en région Franche-Comté Bourgogne les missions ne manquent pas.

Le drone est très efficace et permet d’avoir des images haute-définition avec une précision au centimètre. Alors qu’il faut des journées entières et déployer plusieurs agents sur place, dans des zones difficiles comme le viaduc de Mâlain sur la ligne Dijon-Paris par exemple, avec les drones, une matinée suffit pour tout vérifier. La SNCF sous-traite avec Altamétris « Nous sommes une filiale de SNCF Réseau et entreprise de référence sur la collecte agile de données, leur traitement et leur mise en valeur pour accompagner les clients partenaires dans l’optimisation de la gestion de leurs actifs industriels : caractérisation de l’existant, création de jumeaux numériques (maquettes virtuelles), méthodes d’analyses prédictives afin de générer de la connaissance » précise l’entreprise.

©photos: Shutterstock

Au-delà de la surveillance des lignes ferroviaires, l’utilisation de ce drone permet aussi le recensement de la faune ou encore la sécurité des œuvres d’arts « Grâce à la maitrise de la technologie de télédétection LIDAR embarquée sur drone, Altametris offre des modélisations numériques d’une densité inégalée, même sous couvert végétal, qui contribuent, en révélant la moindre anomalie sur le terrain, à renouveler, d’une manière simple et rapide, la lecture et la compréhension des aménagements historiques » conclut le communiqué. Une nouvelle pratique qui a aussi un coût humain, avec le recours à ces technologies et cette automatisation de nombreux postes d’agents de sécurité ferroviaire risquent d’être supprimés.

Vous souhaitez vous exprimer sur un sujet ?

Comment devenir contributeur

Sur le même sujet