Nos régions
Carte de la France - Grand-Est
Carte de la France - Bourgogne-Franche-Comté
Carte de la France - Île-de-France
Carte de la France - Occitanie
Carte de la France - Haut-de-France
Plus

CÔTE D’OR : LES ÉTABLISSEMENTS SCOLAIRES RENFORCENT LEUR PROTOCOLE SANITAIRE CONTRE LE RISQUE DE TRANSMISSION DE LA COVID-19

Agent d’entretien depuis 18 ans au collège André-Malraux à Dijon, Sandrine Dufant témoigne sur le site du département de Côte-d’Or : “Nous sommes plus vigilants sur le nettoyage, notamment en ce qui concerne les tables et les tableaux dans les salles.  On insiste aussi davantage sur les poignées de portes et les interrupteurs.”  Cet agent […]

Agent d’entretien depuis 18 ans au collège André-Malraux à Dijon, Sandrine Dufant témoigne sur le site du département de Côte-d’Or : “Nous sommes plus vigilants sur le nettoyage, notamment en ce qui concerne les tables et les tableaux dans les salles.  On insiste aussi davantage sur les poignées de portes et les interrupteurs.

 Cet agent du département de Côte-d’Or utilise beaucoup plus de produits d’entretien et de produits jetables qu’avant, surtout au niveau des essuie-mains et des lingettes désinfectantes. “Notre chance est que notre établissement est particulièrement spacieux, ce qui nous permet de répartir les 676 élèves de manière à ce qu’il y ait le moins de brassage possible”, souligne Delphine Chapier, gestionnaire.

Autre mesure mise en place depuis le 2 novembre, le collège a été “coupé en deux, avec d’un côté les 6e -5e et de l’autre les 4e -3e , pour limiter les croisements entre collégiens. Ainsi, ce ne sont plus les élèves qui changent de classe mais les professeurs. Il a fallu transformer des salles de réunions en salles de classe, les aménager et y installer tableaux et vidéoprojecteurs”, raconte Michel Sire, agent de maintenance sur le site du département de Côte-d’Or. “Pour les enseignants de musique, arts plastiques et la documentaliste, nous transportons le matériel d’une classe à l’autre”, ajoute-t-il.

Côté restauration scolaire, les mesures d’hygiène sont déjà très importantes, avec le marquage au sol et la signalétique qui rappellent les gestes barrières. “Nous avons étendu la plage horaire pour accueillir les 530 élèves demi-pensionnaires dans les meilleures conditions possibles”, conclut la gestionnaire.

Vous souhaitez vous exprimer sur un sujet ?

Comment devenir contributeur

Sur le même sujet

OISE

OISE : UNE MANIFESTATION DE SOUTIEN AU DROIT À L’AVORTEMENT À BEAUVAIS

SOCIÉTÉ

À l’appel de plusieurs associations dont le Foyer des jeunes travailleuses (FJT), plusieurs dizaines de manifestants se sont réunis, samedi après-midi, devant l’hôtel de ville de la préfecture de l’Oise afin de témoigner de leur solidarité avec les Américains. Le 24 juin dernier, la Cour suprême des États-Unis a, en effet, remis en cause le droit constitutionnel d’accès à l’IVG.