Nos régions
Carte de la France - Grand-Est
Carte de la France - Bourgogne-Franche-Comté
Carte de la France - Île-de-France
Carte de la France - Occitanie
Carte de la France - Haut-de-France
Plus

COVID-19 : LE PRÉFET DE L’AISNE APPELLE À LA VIGILANCE

Depuis la deuxième période de confinement, l’Aisne faisait partie des bons élèves en matière de circulation du virus. Avec un taux d’incidence de 177 cas pour 100 000 habitants au 14 décembre, contre  324 au 31 octobre, le département picard affiche des indicateurs en deçà de la moyenne nationale, même si le nombre d’hospitalisations demeure […]

Depuis la deuxième période de confinement, l’Aisne faisait partie des bons élèves en matière de circulation du virus. Avec un taux d’incidence de 177 cas pour 100 000 habitants au 14 décembre, contre  324 au 31 octobre, le département picard affiche des indicateurs en deçà de la moyenne nationale, même si le nombre d’hospitalisations demeure élevé (204 dont 26 en réanimation).

« Au cours des derniers jours, ces progrès se sont ralentis, et certains indicateurs démontrent même une certaine reprise de la circulation du virus. Alors que la situation sanitaire dans l’Aisne était meilleure que la moyenne régionale et nationale au début du deuxième confinement, elle est aujourd’hui moins favorable. Le taux d’incidence et le taux de positivité se sont dégradés ces derniers jours », déplore la préfecture.

La perspective des fêtes de fin d’année et la fin des mesures liées au confinement, notamment l’autorisation des déplacements inter-régions hors couvre-feu, nécessitent « le maintien d’une discipline et d’une vigilance élevées ». Le télétravail doit se poursuivre lorsqu’il est possible.

« La stratégie de lutte contre le virus se fonde sur les principes de responsabilité, d’adaptation et d’anticipation. Il est donc primordial de continuer à respecter les quatre règles de base qui prévalent depuis l’origine : éviter ou limiter strictement les rassemblements (recommandation de six adultes au maximum), assurer plus particulièrement la protection des personnes vulnérables, respecter en permanence les gestes barrières et s’isoler pour les personnes positives ou cas contact ».

Vous souhaitez vous exprimer sur un sujet ?

Comment devenir contributeur

Sur le même sujet

SEINE-ET-MARNE

L’ASSOCIATION OSE NETTOIE LE BOIS DE LA GRANGE DE MONCEAUX DE DÉCHETS, AIDÉE PAR LES ROMS INSTALLÉS LÀ

DÉVELOPPEMENT DURABLE

L’association de bénévoles Organe de sauvetage écologique (OSE) a poursuivi son combat contre les dépôts sauvages au Bois de la Grange, au Val Maubuée. Les Roms qui campent là ont donné un sérieux coup de main pour collecter et les collectivités territoriales, pour emporter les tonnes de déchets. Par ailleurs les gendarmes vont veiller en permanence sur les sites naturels de Seine-et-Marne.