Nos régions
Carte de la France - Grand-Est
Carte de la France - Bourgogne-Franche-Comté
Carte de la France - Île-de-France
Carte de la France - Occitanie
Carte de la France - Haut-de-France
Plus

DANS L’OISE, REVIVAL BIONICS INNOVE DANS LA PROTHÈSE DE PIED

À Venette, deux ingénieurs issus de l’université technologique de Compiègne (UTC) - Guillaume Baniel et Nathan Girard - ont imaginé une prothèse biomécatronique du pied, qui permet de reproduire le mouvement naturel de la cheville. Après trois années de recherche et de prototypage, cette innovation pourrait créer une rupture dans ce domaine.

Après un accident survenu il y a quatre ans qui l’a paralysé de la jambe gauche, Guillaume Baniel s’est penché sur le secteur de la prothèse du pied. Les solutions proposées ne permettant pas de retrouver une entière mobilité des membres inférieures, il a décidé de créer à Revival Bionics – une jeune pousse spécialisée dans la biomécatronique – accompagné d’un ingénieur, comme lui, diplômé de l’université technologique de Compiègne (UTC), Nathan Girard.

« Aujourd’hui malgré les technologies existantes, une personne amputée ou paralysée du membre inférieur ne peut toujours pas retrouver 100 % de ses capacités. Revival Bionics s’engage auprès des patients et des professionnels à apporter l’innovation décisive pour que chaque pas redevienne facile, agréable et pousse le patient à aller de l’avant », explique la start-up sur son site internet.

L’entreprise a investi 200.000 euros pour la création d’un prototype et le dépôt d’un brevet, soutenue par le conseil régional des Hauts-de-France et Bpifrance.

Une commercialisation prochaine

« Cette prothèse est le fruit de travaux poussés de miniaturisation, de maximisation de l’autonomie et de la performance biomécanique, permettant de se rapprocher au plus près de la marche », explique Guillaume Baniel dans les colonnes de la Gazette de l’Oise. Les deux ingénieurs se sont entourés des technologies et des matériaux les plus performants pour mettre au point cette prothèse révolutionnaire, y intégrant notamment un moteur et une batterie.

Après les phases d’optimisation et d’homologation, le produit pourrait se retrouver sur le marché à l’horizon 2024. Près d’un million de personnes dans le Monde pourraient être concernées par cette prothèse conçue dans l’Oise.

Crédit photos: Revival Bionics.

Vous souhaitez vous exprimer sur un sujet ?

Comment devenir contributeur

Sur le même sujet