Nos régions
Carte de la France - Grand-Est
Carte de la France - Bourgogne-Franche-Comté
Carte de la France - Île-de-France
Carte de la France - Occitanie
Carte de la France - Haut-de-France
Plus

« DISLOQUÉ » D’ISAAC DE MONT, UNE PLONGÉE DANS L’HORREUR DU DEVON

Dans la digne lignée d’un Agatha Christie sous l’influence d’H.P Lovecraft, Disloqué est un thriller où le fantastique s’invite parfois. Mais le lecteur n’est jamais certain de la réalité décrite : ne vous fiez pas à son auteur malicieux ! L’écrivain Isaac de Mont est habitué à mener en bateau son lectorat.

Isaac de Mont l’a déjà démontré dans deux recueils de nouvelles autoédités : Nouvelles Fantasmagoriques en 2020 et Nouvelles Funambulesques en 2021. Ses thèmes de prédilection sont nombreux : science-fiction, fantastique, drame, dystopie… Il s’est également illustré avec Ex-Libris, édité chez la maison Spinelle. En mars 2022 débarque Disloqué chez le nouvel éditeur très prometteur Grimoire & La Plume, basé dans le Tarn. Avec son catalogue très varié, on y retrouve de la romance, comme Décollage sans bagages de Méline Darsck ou les travaux de l’illustrateur-tatoueur Scorpy et son ouvrage Nina, un roman illustré. D’ailleurs, l’éditeur sera présent au seizième salon du livre de Toulouse, un évènement organisé par les Gourmets de Lettres qui se tiendra les 30, 1e et 2 octobre 2022… Un rendez-vous à ne pas manquer.

Mais de quoi parle le nouveau roman d’Isaac de Mont ?

Anna est une jeune femme triste et vide. Elle a récemment perdu sa mère et a reçu une lettre de son oncle, unique membre de sa famille en vie et qu’elle n’a jamais connu. Prise d’une pulsion, elle décide de le rencontrer dans la forêt d’Ashtown, dans le Dartmoor… Seulement, un étrange mal rôde dans cette forêt délaissée par des autorités dépassées. Les villageois disparaissent : les hommes sont retrouvés privés de leurs têtes et les enfants s’évaporent.

C’est dans ce climat tendu que l’héroïne débarque, découvrant une communauté figée dans le temps, aux pratiques légèrement sectaires. Tous embrigadés par le beau et séduisant prêtre Carter dans un culte inhabituel au Royaume-Uni, hommes et femmes vivent dans le confort le plus strict, un peu comme les Amish américains. Petit à petit, Anna retrouve goût à la vie — en cherchant à lever le mystère sur ces morts inexpliquées. Un beau paradoxe, presque poétique. 

Loin de sombrer dans le gore, le roman d’Isaac de Mont est avant tout un récit sensoriel, visuel et même cinématographique. On imagine aisément chaque scène, tout en suivant de près l’héroïne oscillant avec la folie. Souvent irrationnelle car en proie à la maladie mentale, Anna fait preuve d’un courage et d’une audace appréciables chez un personnage féminin. Certains messages semblent avoir été glissés entre les pages de ce récit haletant et au final glaçant.

Tout d’abord, l’auteur a peut-être cherché à pointer du doigt l’obscurantisme religieux ainsi que le poids des secrets de famille.

Certes, le texte divertissant offre un moment de lecture horrifique, mais il est aussi question de dénoncer le harcèlement, le rejet de la différence ainsi que la perfidie des adultes, manipulant les enfants innocents. En définitive, Disloqué est un roman coup de poing, qui se présente sous la forme d’hommage.

Un hommage aux jeux-vidéos, aux légendes urbaines

Jouant avec les clichés comme l’effrayant gamin intelligent ou la belle et cruelle empoisonneuse, Isaac de Mont se réapproprie les codes du genre à travers une aventure courte et intense. Le lecteur ou la lectrice sont emprisonnés d’une spirale. La dépression d’Anna transparaît plus que jamais. Ses décisions seront loin de faire l’unanimité, car son attitude déraisonnée désarçonne vraiment le lecteur ou la lectrice.

Est-on vraiment en train d’assister à cette scène ? Pourquoi tant de pulsions ? Et si tout ce qu’on lit nous mène à une expérience plus approfondie des choses ? Dans ce brouillard givrant (qui est le nom de la collection du Grimoire et la Plume), Disloqué est aussi un clin d’œil au jeu vidéo Silent Hill, preuve que l’on peut rejoindre la famille de la littérature par un domaine peu conventionnel et injustement considéré comme incompatible avec l’Art.

Un roman qui se lit d’une traite

Avec ses 198 pages et sa belle couverture, l’aventure d’Anna se déroule en quelques jours. Une plongée étouffante dans une forêt malsaine, qui rappelle de célèbres mythes comme le cavalier sans tête ou bien les sorcières. Pour se faire peur et frissonner, inutile d’attendre Halloween !

Accueilli de manière très positive et ayant déjà séduit de nombreux adeptes, le plus grand point fort de Disloqué est la fluidité du parcours de cette héroïne peu banale. Ne perdez pas votre temps à théoriser au sujet du final, car vous serez incapable de le deviner !

Crédit photos: Média Livres. Rianta- Shutterstock.

Vous souhaitez vous exprimer sur un sujet ?

Comment devenir contributeur

Sur le même sujet