Nos régions
Carte de la France - Grand-Est
Carte de la France - Bourgogne-Franche-Comté
Carte de la France - Île-de-France
Carte de la France - Occitanie
Carte de la France - Haut-de-France
Plus

EN GUADELOUPE, LA COVID-19 REPASSE À L’OFFENSIVE

Les chiffres sont tombés pour la semaine du 12 au 18 juillet. Ils ne sont pas bons et démontrent que la 4e vague de l’épidémie atteint la Guadeloupe à son tour, avec un temps de retard sur la Martinique. De ce fait, le préfet annonce de nouvelles mesures, plus strictes, pour essayer d’enrayer sa progression.

La comparaison est tristement éloquente : il y avait eu 178 nouveaux cas positifs la semaine d’avant ; il y en a eu 281 la semaine dernière, selon les données recueillies par l’ARS (Agence régionale de santé). Ce qui fait 103 personnes infectées de plus ou, pour être plus clair, une hausse de 58 %. En parallèle, le taux d’incidence a lui aussi grimpé : d’une semaine sur l’autre, il est passé de 47,2/100 00 habitants à 74,6/100 000 hts, franchissant du même coup le seuil d’alerte (fixé, pour rappel, à 50). On est encore loin des taux terrifiants de contamination constatés en Martinique, mais on en prend doucement le chemin.

La même semaine, 2 personnes âgées soignées au CHU sont décédées des suites du Covid. Mais l’inertie de l’épidémie fait que le nombre d’hospitalisations reste stable pour l’instant. Il y a en ce moment 12 patients en réanimation, 3 en soins intensifs, 44 dans le service de médecine et 36 sous surveillance et pré-convalescence. Soit 95 personnes en tout prises en charge pour avoir développé la maladie.

Parmi elles, rappelons-le, il y a Jacob Desvarieux, cofondateur de Kassav, dont l’état est grave mais stable, aux dernières nouvelles.

Des mesures plus strictes

La situation sanitaire a conduit le préfet de la Guadeloupe, Alexandre Rochatte, à décider de nouvelles restrictions. Celles-ci concernent en premier lieu le port du masque, qui redevient obligatoire, de 8h du matin à 23h, en extérieur dans toutes les zones construites, mais pas au bord des plages et des rivières ni dans les espaces naturels. Une mesure susceptible de s’étendre si l’épidémie l’imposait.

La seconde mesure était attendue. Dès ce mercredi 21 juillet, pour accéder aux établissements ou événements culturels ou sportifs, il faudra présenter son pass sanitaire, dès lors qu’il y a plus de 50 présents. La listes des lieux et activités concernés est longue, personne n’est oublié.

Accélération des vaccinations

Que ce soit du fait des dernières annonces faites par le président de la République ou de ce qui se passe en Martinique, juste à côté, les Guadeloupéens semblent prendre conscience du sérieux des mises en garde qui leur sont adressées. Certes quelques-uns crient et manifestent contre le vaccin, le pass sanitaire, le couvre-feu ou la limitation des déplacements. Mais ils ont bien plus nombreux à se faire dépister ou vacciner.

Toujours entre le 12 et le 189 juillet, il y a eu 6 757 tests effectués, soit 1 000 de plus que la semaine précédente. Et 8 200 personnes ont reçu une 1ère ou une 2ème injection. Pour la 4e vague, cela semble un peu tard, mais l’île évitera peut-être la 5e.

Crédit photos: Disobeyart- Shutterstock.

Vous souhaitez vous exprimer sur un sujet ?

Comment devenir contributeur

Sur le même sujet