Nos régions
Carte de la France - Grand-Est
Carte de la France - Bourgogne-Franche-Comté
Carte de la France - Île-de-France
Carte de la France - Occitanie
Carte de la France - Haut-de-France
Plus

EN SEINE-ET-MARNE, LE « SERIAL » TAGUEUR DE CROIX GAMMÉES ARRÊTÉ

Le 28 décembre dernier, la profanation de 67 stèles taguées de croix gammées dans le cimetière municipal de Fontainebleau avait provoqué la colère et l’indignation des habitants et de nombreuses personnalités politiques avaient demandé une réponse policière particulièrement rapide pour cet « acte abject », à commencer par le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin. Il y a […]

Le 28 décembre dernier, la profanation de 67 stèles taguées de croix gammées dans le cimetière municipal de Fontainebleau avait provoqué la colère et l’indignation des habitants et de nombreuses personnalités politiques avaient demandé une réponse policière particulièrement rapide pour cet « acte abject », à commencer par le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin.

Il y a quelques jours, des « graffitis » similaires avaient été aussi découverts sur les églises des petits villages des Écrennes et d’Échouboulains ainsi que sur la façade de la mairie de Vaux-le-Pénil, à chaque fois, accompagnés d’inscriptions, pour le moins énigmatiques, comme « Biobananas », « Charles » ou « Free Party ». Au total, ce sont près de 14 édifices qui ont été dégradés de la sorte depuis le mois d’octobre dans le département de la Seine-et-Marne.

Ce mardi, le parquet de Melun a annoncé que les forces de police avaient interpellé un individu âgé de 41 ans habitant Le Mée-sur-Seine, soupçonné d’avoir commis les faits. « L’auteur est manifestement animé d’un sentiment de persécution », souligne le procureur de la République qui, précise que ce dernier « ne ciblait pas de religion précise ou d’institutions particulières ».

« C’est un individu manifestement fragile psychologiquement, qui indique avoir eu des différends il y a de nombreuses années avec des membres du collectif de musique techno Biobananas, qui organisait des rave party ». Selon Le Figaro, « son état psychique étant considéré comme incompatible avec une garde à vue, il a été hospitalisé en psychiatrie ».

Vous souhaitez vous exprimer sur un sujet ?

Comment devenir contributeur

Sur le même sujet