Nos régions
Carte de la France - Grand-Est
Carte de la France - Bourgogne-Franche-Comté
Carte de la France - Île-de-France
Carte de la France - Occitanie
Carte de la France - Haut-de-France
Plus

ENVIRONNEMENT : L’OISE VEUT INCITER À LA CONVERSION DES VÉHICULES AU BIOÉTHANOL

Le conseil départemental de l’Oise a présenté, lundi, son plan « Oxygène 60 » qui traduit la participation de la collectivité territoriale à la lutte contre le réchauffement climatique. Doté d’un budget de 160 millions d’euros sur les cinq prochaines années, il prévoit notamment une aide de 300 euros par foyer fiscal pour la conversion des véhicules essence au bioéthanol E85.

C’est une incitation financière qui a déjà été adoptée par de nombreuses collectivités territoriales. L’Oise va proposer, à son tour, une aide de 300 euros aux automobilistes du territoire qui souhaitent faire installer un boîtier de conversion au bioéthanol E85, par un centre agréé du département.

Cette annonce a été faite par la présidente du conseil départemental, Nadège Lefebvre, et la vice-présidente chargée de l’amélioration du cadre de vie et de la protection de la nature, Martine Borgoo, lors de la présentation du plan « Oxygène 60 ».

« Cette aide sera votée le 30 juin prochain et la plateforme pour déposer les dossiers sera ouverte à partir du 11 juillet », ont précisé les élues. Attribuée sans condition de ressources et réservée aux seuls particuliers, cette subvention est cumulable avec celle du conseil régional des Hauts-de-France qui prend en charge 40 % des frais de conversion avec un plafond de 400 euros.

Un sérieux coup de pouce puisque l’opération s’élève, en moyenne, à 1.000 euros selon les motorisations.

Écologique et économique

Seulement compatible avec les véhicules à essence, le bioéthanol E85 est élaboré à partir de matières organiques, comme les résidus issus de la betterave à sucre ou des céréales, auxquelles sont ajoutés du Super sans plomb. La part de ce biocarburant produit en France oscille entre 65 % et 85 % par litre et son utilisation limite les émissions de CO2.

La conversion au bioéthanol représente, en outre, un intérêt économique pour les utilisateurs puisque le prix du litre s’élève, en moyenne, à 80 centimes du litre quand celui de l’essence dépasse fréquemment les deux euros.

Le Conseil départemental de l’Oise va consacrer une enveloppe budgétaire de 500.000 euros à ce nouveau dispositif.

Crédit photos: Aydinmutlu – GettyImages.

Vous souhaitez vous exprimer sur un sujet ?

Comment devenir contributeur

Sur le même sujet