Nos régions
Carte de la France - Grand-Est
Carte de la France - Bourgogne-Franche-Comté
Carte de la France - Île-de-France
Carte de la France - Occitanie
Carte de la France - Haut-de-France
Plus

EUROVISION : L’ICAUNAISE JULIETTE MORAINE TERMINE À LA DEUXIÈME PLACE

De l’avis de nombreux observateurs spécialistes du célèbre « télé-crochet », la prestation artistique de Juliette Moraine était pourtant de haute volée et a ému l’auditoire. Samedi soir, lors de l’émission Eurovision France, c’est vous qui décidez, retransmise sur la chaîne de la télévision publique, Juliette Moraine s’est placée à une très belle deuxième place. Néanmoins, elle […]

De l’avis de nombreux observateurs spécialistes du célèbre « télé-crochet », la prestation artistique de Juliette Moraine était pourtant de haute volée et a ému l’auditoire. Samedi soir, lors de l’émission Eurovision France, cest vous qui décidez, retransmise sur la chaîne de la télévision publique, Juliette Moraine s’est placée à une très belle deuxième place. Néanmoins, elle ne représentera pas la France lors du concours Eurovision de la chanson puisque c’est une certaine Barbara Pravi qui a obtenu la meilleure note avec sa chanson Voilà. Cette dernière aura le privilège de défendre les chances françaises lors de la 65e édition qui se tiendra en mai prochain à Rotterdam aux Pays-Bas.

Lors de la précédente édition en 2019 – celle de 2020 ayant été annulée pour cause de Covid-19 -, le représentant national Bilal Hassani avait terminé à la 16e place d’un concours que la France n’a plus remporté depuis 1977 avec Marie Myriam et L’Oiseau et l’Enfant.

Fille de l’ancien maire de Joigny et directeur de Radio-Triage, le sémillant Bernard Moraine, Juliette Moraine poursuit à 30 ans son parcours de musicienne, de compositrice et d’interprète professionnelle avec talent. Dans quelques jours, devrait d’ailleurs sortir son premier album Jusqu’à toi, dont Pourvu qu’on m’aime est le premier titre. Celle qui se dit influencée par les chansons de Francis Cabrel, de Jean-Jacques Goldman ou encore de Patrick Fiori travaille actuellement sur la comédie musicale Roméo & Juliette. Et se verrait bien faire un jour du cinéma.

Vous souhaitez vous exprimer sur un sujet ?

Comment devenir contributeur

Sur le même sujet

OISE

BEAUVAIS : CAROLINE CAYEUX ENTRE DANS LE NOUVEAU GOUVERNEMENT

POLITIQUE

Celle qui tient les rênes de la mairie de Beauvais depuis 2001, et s’est récemment rapprochée de la majorité présidentielle, a été nommée ministre chargée des Collectivités territoriales sous la double tutelle du ministre de l’Intérieur et des outre-mer, Gérald Darmanin, et du ministre de la Transition écologique et de la cohésion des territoires, Christophe Béchu.

Sa nomination à un portefeuille ministériel était attendue. Elle est, à présent, confirmée. Caroline Cayeux a été appelée par Élisabeth Borne pour occuper le poste de ministre déléguée chargée des Collectivités territoriales au Gouvernement. Elle succède, en partie, à Amélie de Montchalin, ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires, battue lors des dernières élections législatives dans la sixième circonscription de l’Essonne.
Engagée depuis près de 40 ans au Rassemblement pour la République (RPR), à l’Union pour un mouvement populaire (UMP), puis chez les Républicains (LR), cette femme de droite proche de François Fillon faisait partie des 600 élus locaux à appeler à la réélection d’Emmanuel Macron, fin 2021. Conseillère régionale de Picardie de 2004 à 2011, puis sénatrice de l’Oise jusqu’en 2017, Caroline Cayeux n’avait encore jamais occupé de responsabilités ministérielles.

Réélue au premier tour

Élue en 2001 à la mairie de Beauvais, cette enseignante de formation a succédé au socialiste Walter Amsallem et a été régulièrement reconduite par les électeurs jusqu’à obtenir la majorité dès le premier tour lors des élections municipales de 2020. Elle préside, par ailleurs, depuis cette même année, l’Agence nationale de la cohésion des territoires (ANCT).
« Extrêmement honorée d’être nommée ministre déléguée aux collectivités territoriales. Cette marque de confiance m’honore et m’oblige. Je sais la richesse que sont nos territoires pour notre pays. Je les défendrai sans relâche, au service des habitants et des élus locaux », a-t-elle déclaré sur son compte Twitter.

Elle retrouvera au Gouvernement une autre personnalité de l’Oise, Isabelle Rome, qui a été confirmée au poste de ministre déléguée chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes, de la diversité et de l’égalité des chances.