Nos régions
Carte de la France - Grand-Est
Carte de la France - Bourgogne-Franche-Comté
Carte de la France - Île-de-France
Carte de la France - Occitanie
Carte de la France - Haut-de-France
Plus

GABRIEL LANGOUËT, SA VÉRITÉ SUR LE CONFINEMENT

Gabriel Langouët, auteur et sociologue, dresse un bilan des inégalités entre les populations suite à la situation sanitaire actuelle liée à la Covid-19 dans son dernier essai « Non aux inégalités obscènes, oui à de plus justes partages ! ».

L’auteur, Gabriel Langouët, est un sociologue qui a dédié sa vie à lutter contre les inégalités au travers de nombreux écrits déjà parut tel que « Réveillons-nous ! Pour un monde plus juste ». Il vient de publier récemment son essai « Non aux inégalités obscènes, oui à de plus justes partages ! » qui a pour sous-titre « Le long confinement ? Et demain… » paru aux éditions Des auteurs, des livres. Une œuvre qui a été écrite durant le premier long et strict confinement que le territoire Français a connu en 2020.

Tout au long du livre, nous pouvons découvrir d’anciens écrits du sociologue qu’il cite, afin de (re)dénoncer les inégalités et prouver que ces dernières sont encore plus accentuées dues à la pandémie mondiale actuelle. Un bilan complet et des chiffres précis de la situation à la sortie du 1er confinement, qui tire la sonnette d’alarme face à un avenir qui s’assombrit au fil des jours tant le virus devient inarrêtable. Un appel à la prise de conscience de tous, que le futur sera invivable pour les plus démunis.

Synopsis du livre

La Covid-19, comme toutes les maladies fortement contagieuses, est d’abord une maladie de pauvres, qui se développe dans les zones fortement urbanisées, où habitent des familles parfois nombreuses, dans des logements souvent trop exigus. Cet ouvrage dresse un bilan provisoire de la pandémie lors de notre sortie de confinement.

Ce bilan est déjà très lourd, et atteint notamment les plus démunis et les plus fragiles. Mais, aujourd’hui, le risque majeur est sanitaire et reste celui d’un second pic. Ensuite s’imposera un bilan définitif. Pourtant, déjà, des voix se lèvent, souvent indécentes, pour demander plus d’efforts et relancer une folle course aux profits. Alors que l’urgence sera de reconstruire un meilleur système de santé et de protection des humains et de la planète entière, ce qui suppose la fin des inégalités obscènes et un plus juste partage.

Plus que jamais, rien ne doit être comme avant. Non à la pauvreté, mais oui à une juste revalorisation immédiate des salaires des plus humbles, et notamment de celles et de ceux qui ont œuvré pour que la vie sociale perdure. Et oui à une stricte égalité entre les femmes et les hommes. Non au repli sur soi et à la tentation du protectionnisme, mais oui à une Union européenne enfin capable de défendre des intérêts communs et de peser, face aux deux États géants de la planète. Non aux démantèlements des services publics des États, mais oui à leurs réajustements, notamment dans les secteurs essentiels, tels que la santé, l’éducation et les transports.

Non aux paradis fiscaux et aux banques coupées du réel, mais oui à une autre économie, résolument orientée vers le développement harmonieux et le bien-être de tous les humains. Alors, et ensemble, oui à une écologie et à une économie concertée, avec lesquelles tout deviendrait possible.

En savoir plus : https://gabriel-langouet.com/.

Vous souhaitez vous exprimer sur un sujet ?

Comment devenir contributeur

Sur le même sujet