Nos régions
Carte de la France - Grand-Est
Carte de la France - Bourgogne-Franche-Comté
Carte de la France - Île-de-France
Carte de la France - Occitanie
Carte de la France - Haut-de-France
Plus

GUADELOUPE PORT CARAÏBES FAIT FACE À LA CRISE

Le Grand port maritime, c’est son autre dénomination, bat des records d’activité, malgré la double crise sanitaire et sociale qui a affecté l’archipel l’an dernier. D’après ses dirigeants, le fret se porte bien et les finances également. Seul, le trafic passagers a subi un net recul, avec les arrêt successifs des liaisons inter-îles.

L’année 2021 est une année record pour le port autonome de la Guadeloupe. En tout, 4,2 millions de tonnes de marchandises de toute nature y ont transité. L’augmentation est de 18 % par rapport à 2020, mais aussi de 16 % comparée à 2019, l’année d’avant le covid.

Selon la direction, « le trafic import a retrouvé le niveau d’une année normale et l’export est notamment favorisé par du trafic à destination de la Guyane. »

Si l’on rentre dans les principales catégories, on constate que le vrac liquides a augmenté de 18 % par rapport à 2020, mais seulement de 5 % par rapport à l’année d’avant. Le vrac solides ont fait un bond de 37 % par rapport à l’an dernier, dopé par les grand travaux en cours ou lancés dans l’archipel. 

Dans le secteur des conteneurs, le nombre de ceux de 20 pieds qui ont été manutentionnés augmenté de 8 % par rapport à 2020 et même de 15 % par rapport à 2019. Le volume transbordé, lui, s’est accru de 30 % l’an dernier. La mise en place par la compagnie CMA CGM du service Brazex 2 a favorisé son expansion, grâce à des navires de plus grande capacité. Elle comprend, entre autres, une liaison exclusive entre Guadeloupe Port Caraïbe et Vila do Conde, au nord du Brésil.     

Les passagers manquent à l’appel 

Le trafic des passagers a, en revanche, bien souffert de la crise sanitaire et des restrictions imposées aux déplacements. Les 500 000 qui ont été dénombrés au départ ou à l’arrivée à Pointe-à-Pitre représentent une baisse de 30 % par rapport à l’an dernier et de 62 % par rapport à l’année d’avant.

C’est le flux inter-îles qui a été le plus affecté, quoique les rotations avec la Martinique se soient assez bien maintenues, en tout cas davantage qu’avec Sainte-Luce ou la Dominique

Des finances saines et des projets d’investissement 

Résultat de cette activité de fret soutenue, les finances du port autonome se portent plutôt bien. En 2021, le chiffre d’affaires a atteint 44, 2 millions d’euros, avec un niveau d’investissement contenu à 7,5 millions et sans nouvel emprunt. 

Les projets ne manquent pourtant pas. On prévoit l’extension du quai 12 à Jarry, ainsi que le renforcement de plusieurs portiques. A Pointe-à-Pitre, on reparle de l’enlèvement des épaves et on évoque la couverture de la gare maritime de Bergevin par des panneaux solaires. Avec une trésorerie garnie, on peut espérer qu’ils verront le jour.  

Crédit photos: Elena R – AdobeStock.

Vous souhaitez vous exprimer sur un sujet ?

Comment devenir contributeur

Sur le même sujet

SEINE-ET-MARNE

SEINE-ET-MARNE : UNE VASTE FERME SOLAIRE LANCE LA MUTATION COMPLÈTE DE LA RAFFINERIE DE GRANDPUITS

ÉNERGIE

L’ancienne raffinerie de Grandpuits est en pleine reconversion. TotalEnergies y a comme objectif « zéro pétrole ». La première étape s’achève d’ici décembre prochain, avec la mise en service d’une ferme solaire de 28 hectares. Trois autres productions complèteront l’ensemble : le recyclage de plastiques ; la fabrication de plastiques alternatifs ; et celle de biocarburant pour les avions.