Nos régions
Carte de la France - Grand-Est
Carte de la France - Bourgogne-Franche-Comté
Carte de la France - Île-de-France
Carte de la France - Occitanie
Carte de la France - Haut-de-France
Plus

HAUTE-GARONNE : LA GENDARMERIE PRÉSENTE SES VŒUX POUR 2021

“Parce que nous avons tous envie d’en finir avec ce virus et ses contraintes.Parce que nous avons tous un proche à qui nous voulons sincèrement souhaiter une bonne année et une bonne santé, il nous faut être collectivement raisonnables et respecter quelques règles pour limiter les risques de ce réveillon” précisent les gendarmes. Ils rappellent […]

Parce que nous avons tous envie d’en finir avec ce virus et ses contraintes.
Parce que nous avons tous un proche à qui nous voulons sincèrement souhaiter une bonne année et une bonne santé, il nous faut être collectivement raisonnables et respecter quelques règles pour limiter les risques de ce réveillon
” précisent les gendarmes.

Ils rappellent qu’il est interdit de ne pas respecter le couvre-feu entre 20h et 6h, sauf cas prévu par dérogation, d’organiser ou participer à une soirée « sauvage » regroupant plus de 6 personnes pour le réveillon ou encore de ne pas porter de masque.

Il est recommandé de limiter à 6 adultes maximum le nombre de convives à une soirée festive, de porter un masque, se laver régulièrement les mains, de respecter la distanciation physique, se faire dépister avant de passer une soirée avec des personnes à risques, et enfin prendre au sérieux les symptômes suspects et annuler une soirée en cas de doute” alertent les forces de l’ordre avant de conclure “ chacun doit pouvoir compter sur l’autre pour la santé de tous !

Portez-vous bien, et rendez vous en 2021 pour des vœux vraiment sincères”.

Vous souhaitez vous exprimer sur un sujet ?

Comment devenir contributeur

Sur le même sujet

OISE

OISE : UNE MANIFESTATION DE SOUTIEN AU DROIT À L’AVORTEMENT À BEAUVAIS

SOCIÉTÉ

À l’appel de plusieurs associations dont le Foyer des jeunes travailleuses (FJT), plusieurs dizaines de manifestants se sont réunis, samedi après-midi, devant l’hôtel de ville de la préfecture de l’Oise afin de témoigner de leur solidarité avec les Américains. Le 24 juin dernier, la Cour suprême des États-Unis a, en effet, remis en cause le droit constitutionnel d’accès à l’IVG.