Nos régions
Carte de la France - Grand-Est
Carte de la France - Bourgogne-Franche-Comté
Carte de la France - Île-de-France
Carte de la France - Occitanie
Carte de la France - Haut-de-France
Plus

ÎLE-DE-FRANCE MOBILITÉS ÉTOFFE SON OFFRE DE TRANSPORTS COLLECTIFS EN SEINE-ET-MARNE

Ces nouvelles mesures visent à adapter l’offre aux spécificités du territoire. En Île-de-France, et plus particulièrement en Seine-et-Marne, l’adaptabilité des solutions de mobilité est un atout majeur pour l’attractivité du territoire. Le plus grand département francilien doit faire face notamment à la saturation de certaines lignes. Le syndicat des transports francilien – Île-de-France Mobilités – […]

Ces nouvelles mesures visent à adapter l’offre aux spécificités du territoire.

En Île-de-France, et plus particulièrement en Seine-et-Marne, l’adaptabilité des solutions de mobilité est un atout majeur pour l’attractivité du territoire. Le plus grand département francilien doit faire face notamment à la saturation de certaines lignes. Le syndicat des transports francilien – Île-de-France Mobilités – a ainsi décidé d’intensifier l’offre existante dans certains secteurs et de développer de nouvelles solutions comme le transport à la demande (TAD).
Ainsi, Île-de-France Mobilités a attribué à Transdev l’exploitation des lignes de bus desservant l’agglomération de Melun Val-de-Seine. Dans le cadre de la délégation de service public, le TAD à Saint-Fargeau-Ponthierry sera mis en service en août prochain. Dès le 2 novembre, la ligne Seine-et-Marne Express 69 « Meaux-Serris » va, quant à elle, être renforcée aux heures de pointe avec douze courses supplémentaires en semaine et neuf le samedi.

 Par ailleurs, le syndicat des transports va financer deux arrêts de TER supplémentaires dans les gares de Nemours-Saint-Pierre, en heures de pointe du soir (ligne R), et à la Ferté-sous-Jouarre, en heures de pointe du matin (ligne P). « Dans un contexte de forte saturation des réseaux, le Département s’emploie à offrir aux Seine-et-Marnais une offre de transport de proximité à la fois flexible, dense et adaptée aux spécificités du territoire », s’est félicité Patrick Septiers, président du conseil départemental de Seine-et-Marne et vice-président de la Grande couronne.

Enfin, le dossier du Transport collectif en site propre (TCSP) « Bus bords de Marne Chelles-Val-de-Fontenay » a été approuvé. « Le projet consiste en la création de voies dédiées aux bus le long de l’ancienne RN34, entre les pôles de Val-de-Fontenay RER (environ 17 millions de voyageurs par an) et de Chelles-Gournay RER (environ 10 millions de voyageurs par an) en passant par Neuilly-Plaisance RER.

Il vise à renforcer la ligne 113, comme future ligne de bus à haut niveau de service (BHNS), afin d’améliorer la desserte intermédiaire des quartiers d’habitation, des zones commerciales et d’emplois et d’améliorer le rabattement vers les pôles gares en correspondance avec les modes de transport ferré », détaille Île-de-France Mobilités.

Vous souhaitez vous exprimer sur un sujet ?

Comment devenir contributeur

Sur le même sujet