Nos régions
Carte de la France - Grand-Est
Carte de la France - Bourgogne-Franche-Comté
Carte de la France - Île-de-France
Carte de la France - Occitanie
Carte de la France - Haut-de-France
Plus

« JE CHANTE CONTRE LES VIOLENCES CONJUGALES ET INTRAFAMILIALES CAR CE SONT DES FAITS DONT J’AI ÉTÉ TÉMOIN PENDANT L’ENFANCE » ÉLOÏSE LAPAILLE

1 – Pouvez-vous vous présenter ainsi que votre parcours ? Je m’appelle Éloïse, j’ai 21 ans et je suis gendarme.  J’ai d’abord travaillé dans des centres de loisirs ainsi que dans des écoles primaires en tant qu’animatrice le temps de m’inscrire et de me préparer aux examens pour entrer en Gendarmerie. Je suis dans l’institution […]

1 – Pouvez-vous vous présenter ainsi que votre parcours ?

Je m’appelle Éloïse, j’ai 21 ans et je suis gendarme. 

J’ai d’abord travaillé dans des centres de loisirs ainsi que dans des écoles primaires en tant qu’animatrice le temps de m’inscrire et de me préparer aux examens pour entrer en Gendarmerie. Je suis dans l’institution depuis un an maintenant.

Le chant m’est venu quand j’étais petite, en école primaire, j’adorais les chorales. Au début, je chantais juste pour moi et j’étais très timide de faire entendre ma voix. Petit à petit, je chantais devant ma sœur, ma mère, puis la famille et j’ai commencé à me prendre un peu plus au sérieux quand on m’a dit que j’avais une belle voix. J’ai appris la guitare vers mes 10 ans et j’ai ensuite essayé de jouer et de chanter en même temps, j’ai toujours tout appris seule dans ma chambre en autodidacte. 

J’avais créé en 2016 un petit album en 50 exemplaires pour ma famille et pour mes amis. J’ai déjà chanté pour deux fêtes de village et pour le 14 juillet en 2015 à Croix. 

Je m’étais inscrite en 2016 à The Voice mais je n’avais pas été retenue pour l’émission, j’ai donc consacré mon temps en priorité à mon permis et à mon travail pour ensuite reprendre sérieusement la musique et je me suis inscrite à l’émission en février 2020 pour laquelle j’ai été sélectionnée.

2- Vous avez notamment chanté contre les violences faites aux femmes ? Racontez-nous le sens de cet engagement :

Je chante contre les violences conjugales et intrafamiliales car ce sont des faits dont j’ai été témoin pendant l’enfance et j’avais besoin de part ma chanson et mon métier de montrer mon engagement dans cette cause qui me tient à cœur.

Au sein de la gendarmerie, j’y été très bien accueillie quand je suis arrivée en caserne ce à quoi je m’attendais et donc je n’ai pas eu de mauvaises surprises, j’ai de très bons camarades et je suis ravie de faire ce métier pour servir la population, les collègues m’encouragent énormément dans ma passion. J’ai d’ailleurs été reçu au ministère de l’intérieur pour illuminer la place Beauvau en Orange pour la première fois aux côtés de Marlène Schiappa, Sylvie Tellier et le directeur général de la gendarmerie Christian Rodriguez.

C’était à l’occasion de la journée de lutte contre les violences faites aux femmes et j’ai grâce à cette occasion eu l‘honneur d’y être invitée en tant que gendarme engagée et chanteuse puisque j’y ai ré-interprété le titre figures chanté lors de mon audition à la France a un incroyable talent.


3- Vous êtes également engagée auprès des jeunes victimes de violence ?

Oui, je suis également intervenue dans un lycée avec le dispositif Car’ado qui consiste à échanger avec des jeunes sur les violences intrafamiliales et les sensibiliser à ce sujet et j’ai une nouvelle fois pu chanter ce jour-là. Je suis donc très heureuse de pouvoir faire des événements qui mélangent mon métier et ma passion car on n’imagine pas pouvoir exprimer ses deux passions un jour de cette façon.

Vous souhaitez vous exprimer sur un sujet ?

Comment devenir contributeur

Sur le même sujet

MARNE

ARTS DU CIRQUE : LES ÉCHAPPÉES DE CHÂLONS-EN-CHAMPAGNE ONT MIS LE PAQUET !

CULTURE

La semaine dernière lors du weekend du 29 juin au 3 juillet 2022 se sont déroulées « les Echappées » au CNAC de Châlons-en-Champagne. Au terme de 3 années de formation en « Arts du Spectacle et du cirque », les 14 élèves de la 34ème promotion du CNAC ont présenté le panel de leurs compétences dans leurs projets individuels à la créativité libre. Au total, une dizaine de disciplines circassiennes ont été représentées, pour le plus grand plaisir des yeux ! A cette occasion, nous avons rencontré quelques élèves. Retour sur ce moment fort made in Châlons-en-Champagne !

OISE

BEAUVAIS : CAROLINE CAYEUX ENTRE DANS LE NOUVEAU GOUVERNEMENT

POLITIQUE

Celle qui tient les rênes de la mairie de Beauvais depuis 2001, et s’est récemment rapprochée de la majorité présidentielle, a été nommée ministre chargée des Collectivités territoriales sous la double tutelle du ministre de l’Intérieur et des outre-mer, Gérald Darmanin, et du ministre de la Transition écologique et de la cohésion des territoires, Christophe Béchu.

Sa nomination à un portefeuille ministériel était attendue. Elle est, à présent, confirmée. Caroline Cayeux a été appelée par Élisabeth Borne pour occuper le poste de ministre déléguée chargée des Collectivités territoriales au Gouvernement. Elle succède, en partie, à Amélie de Montchalin, ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires, battue lors des dernières élections législatives dans la sixième circonscription de l’Essonne.
Engagée depuis près de 40 ans au Rassemblement pour la République (RPR), à l’Union pour un mouvement populaire (UMP), puis chez les Républicains (LR), cette femme de droite proche de François Fillon faisait partie des 600 élus locaux à appeler à la réélection d’Emmanuel Macron, fin 2021. Conseillère régionale de Picardie de 2004 à 2011, puis sénatrice de l’Oise jusqu’en 2017, Caroline Cayeux n’avait encore jamais occupé de responsabilités ministérielles.

Réélue au premier tour

Élue en 2001 à la mairie de Beauvais, cette enseignante de formation a succédé au socialiste Walter Amsallem et a été régulièrement reconduite par les électeurs jusqu’à obtenir la majorité dès le premier tour lors des élections municipales de 2020. Elle préside, par ailleurs, depuis cette même année, l’Agence nationale de la cohésion des territoires (ANCT).
« Extrêmement honorée d’être nommée ministre déléguée aux collectivités territoriales. Cette marque de confiance m’honore et m’oblige. Je sais la richesse que sont nos territoires pour notre pays. Je les défendrai sans relâche, au service des habitants et des élus locaux », a-t-elle déclaré sur son compte Twitter.

Elle retrouvera au Gouvernement une autre personnalité de l’Oise, Isabelle Rome, qui a été confirmée au poste de ministre déléguée chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes, de la diversité et de l’égalité des chances.