Nos régions
Carte de la France - Grand-Est
Carte de la France - Bourgogne-Franche-Comté
Carte de la France - Île-de-France
Carte de la France - Occitanie
Carte de la France - Haut-de-France
Plus

JEAN DECOCK OUVRE UNE USINE DE TEILLAGE PRÈS DE LAON

Originaire du nord de la France, le spécialiste de la transformation du lin vient d’inaugurer sa toute nouvelle unité de production à Barenton-Bugny dans la zone d’activité du Pôle du Griffon. En investissant 15 millions d’euros et en recrutant 24 salariés, le teilleur français va ainsi doubler sa capacité de production pour répondre à la demande mondiale en forte croissance.

« La demande mondiale en lin textile augmente, c’est pourquoi nous avons décidé de doubler nos capacités de production en construisant une usine de teillage à Laon », expliquait Charles Decock, le dirigeant de l’usine « Le lin français - Jean Decock » à La France agricole, il y a quelques jours. « Nous avons investi dans l’Aisne car nous travaillions de longue date avec des agriculteurs du Laonnois et du Soissonnais ».

Installée depuis près de 70 ans à Quaëdypre (Nord), près de Dunkerque, l’entreprise familiale va ainsi, grâce à cette nouvelle unité de production, transformer l’équivalent de 3000 hectares de lin par an au lieu de 1200 hectares jusqu’à maintenant. Le lin viendra essentiellement des exploitations agricoles de l’Aisne, mais aussi de celles de Normandie.

Une plante aux multiples vertus

À Barenton-Bugny, le teilleur a injecté 15 millions d’euros pour l’installation de ses deux lignes de production qui emploient aujourd’hui 24 personnes. Après une montée en charge, l’usine axonaise pourrait absorber 2500 hectares de lin transformés.

Plante herbacée à cycle court – une centaine de jours environ – mais sensible aux aléas météorologiques, le lin nécessite peu d’apports en engrais et en produits phytosanitaires et sa transformation ne génère aucun déchet industriel.

Si, aujourd’hui, la quasi-totalité des filatures se situent en Asie (notamment en Chine), en assurant près de 60% de la production mondiale, le territoire national pourrait voir fleurir bientôt des initiatives de relocalisation de cette filière textile.

Crédit photos: Shutterstock.

Vous souhaitez vous exprimer sur un sujet ?

Comment devenir contributeur

Sur le même sujet