Nos régions
Carte de la France - Grand-Est
Carte de la France - Bourgogne-Franche-Comté
Carte de la France - Île-de-France
Carte de la France - Occitanie
Carte de la France - Haut-de-France
Plus

JURA : LE CONSEIL DÉPARTEMENTAL ADAPTE SON BUDGET FACE À LA CRISE DE LA COVID-19

« Cette seconde décision modificative du budget, votée ce lundi 2 novembre par le Conseil départemental, a principalement été dédiée à l’aide aux plus démunis dont les difficultés se sont accrues avec la crise sanitaire. L’octroi du RSA a ainsi nécessité sur les 5 premiers mois de l’année, une augmentation budgétaire de plus de 2,5 millions […]

« Cette seconde décision modificative du budget, votée ce lundi 2 novembre par le Conseil départemental, a principalement été dédiée à l’aide aux plus démunis dont les difficultés se sont accrues avec la crise sanitaire. L’octroi du RSA a ainsi nécessité sur les 5 premiers mois de l’année, une augmentation budgétaire de plus de 2,5 millions d’euros.

Dans le cadre du plan de relance, 500 000 euros ont été par ailleurs alloués au soutien à l’économie des Bâtiments Travaux Publics du département, pour une large action de rénovation et entretien de nos routes et des centres de secours » détaille le Département.

Le département du Jura a également prévu un budget en faveur des collèges avec un « renfort de personnel et au plan du matériel », à savoir des fournitures supplémentaires de tablettes, de masques, de solutions hydroalcooliques et d’essuie mains. Le Conseil départemental a salué l’implication sans faille des personnels.

Le rapport rappelle que ces mesures n’ont été possible que grâce à la « gestion rigoureuse menée depuis 2015 lui permettant de recouvrer une capacité d’investissement et d’action bien venue en cette période chaotique ».

Le Conseil départemental du Jura rappelle néanmoins que l’impact économique et social de la COVID sur les finances de l’Institution est inévitable. Une projection jusqu’en 2024 récemment réalisée a d’ailleurs été présentée lors de cette réunion budgétaire.

Le département du Jura a tenu à soutenir les commerces de proximité en voyant une motion à l’unanimité afin que le gouvernement réexamine sa décision de leur fermeture, jugée «inéquitable ».

Vous souhaitez vous exprimer sur un sujet ?

Comment devenir contributeur

Sur le même sujet

OISE

BEAUVAIS : CAROLINE CAYEUX ENTRE DANS LE NOUVEAU GOUVERNEMENT

POLITIQUE

Celle qui tient les rênes de la mairie de Beauvais depuis 2001, et s’est récemment rapprochée de la majorité présidentielle, a été nommée ministre chargée des Collectivités territoriales sous la double tutelle du ministre de l’Intérieur et des outre-mer, Gérald Darmanin, et du ministre de la Transition écologique et de la cohésion des territoires, Christophe Béchu.

Sa nomination à un portefeuille ministériel était attendue. Elle est, à présent, confirmée. Caroline Cayeux a été appelée par Élisabeth Borne pour occuper le poste de ministre déléguée chargée des Collectivités territoriales au Gouvernement. Elle succède, en partie, à Amélie de Montchalin, ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires, battue lors des dernières élections législatives dans la sixième circonscription de l’Essonne.
Engagée depuis près de 40 ans au Rassemblement pour la République (RPR), à l’Union pour un mouvement populaire (UMP), puis chez les Républicains (LR), cette femme de droite proche de François Fillon faisait partie des 600 élus locaux à appeler à la réélection d’Emmanuel Macron, fin 2021. Conseillère régionale de Picardie de 2004 à 2011, puis sénatrice de l’Oise jusqu’en 2017, Caroline Cayeux n’avait encore jamais occupé de responsabilités ministérielles.

Réélue au premier tour

Élue en 2001 à la mairie de Beauvais, cette enseignante de formation a succédé au socialiste Walter Amsallem et a été régulièrement reconduite par les électeurs jusqu’à obtenir la majorité dès le premier tour lors des élections municipales de 2020. Elle préside, par ailleurs, depuis cette même année, l’Agence nationale de la cohésion des territoires (ANCT).
« Extrêmement honorée d’être nommée ministre déléguée aux collectivités territoriales. Cette marque de confiance m’honore et m’oblige. Je sais la richesse que sont nos territoires pour notre pays. Je les défendrai sans relâche, au service des habitants et des élus locaux », a-t-elle déclaré sur son compte Twitter.

Elle retrouvera au Gouvernement une autre personnalité de l’Oise, Isabelle Rome, qui a été confirmée au poste de ministre déléguée chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes, de la diversité et de l’égalité des chances.