Nos régions
Carte de la France - Grand-Est
Carte de la France - Bourgogne-Franche-Comté
Carte de la France - Île-de-France
Carte de la France - Occitanie
Carte de la France - Haut-de-France
Plus

LA CENTRALE GÉOTHERMIQUE DE CHAMPS-SUR-MARNE À TOUTE VAPEUR !

Située au cœur de la cité Descartes, la nouvelle centrale géothermique vient d’être mise en service après plus de deux ans de travaux. Elle doit alimenter, à terme, l’équivalent de 10.000 logements de Champs-sur-Marne et de Noisiel raccordés à son réseau et, à l’automne 2022, le futur centre aquatique intercommunal.

Les techniciens de GéoMarne ont achevé l’installation des 19 kilomètres de tuyaux nécessaires à l’alimentation en chauffage et en eau chaude sanitaire des habitations et des bâtiments publics de Champs-sur-Marne et de Noisiel, soit l’équivalent de 10.000 logements.

Exploitée par Engie Réseaux qui a investi 40 millions d’euros dans ce réseau de chaleur, la centrale géothermique inaugurée le 19 octobre fournira bientôt le centre aquatique intercommunal.

Cette inauguration « s’inscrit pleinement dans notre ambition de faire de Paris – Vallée de la Marne un territoire exemplaire en matière de transition écologique et de lutte contre le changement climatique. Dans le contexte d’explosion du prix de l’énergie, nous favorisons ici une énergie produite localement et non soumise aux fluctuations du marché et de la géopolitique internationale », se félicite Guillaume Le Lay-Felzine, le président de la communauté d’agglomération.

Près de 2.000 mètres de profondeur

L’installation puise l’eau dans la nappe souterraine du Dogger, à 1900 mètres de profondeur, d’une température comprise entre 60 et 80 degrés. Grâce à un échangeur thermique dont est équipé la centrale, les calories sont redistribuées sur le réseau primaire dans chaque immeuble, avant d’être réparties chez les bénéficiaires via un réseau secondaire. Un énergie « 100% locale » et respectueuse de l’environnement.

Cette source géothermale – la plus importante d’Île-de-France – alimente d’autres réseaux de chaleur en Seine-et-Marne à Chelles, à Lognes et à Torcy, par exemple. « Elle permettra d’éviter, chaque année, l’émission de 25.000 tonnes de CO2, l’équivalent de la production en CO2 de 17.000 véhicules », précise l’intercommunalité francilienne.

Crédit photos: Cardaf – AdobeStock.

Vous souhaitez vous exprimer sur un sujet ?

Comment devenir contributeur

Sur le même sujet

SEINE-ET-MARNE

SEINE-ET-MARNE : UNE VASTE FERME SOLAIRE LANCE LA MUTATION COMPLÈTE DE LA RAFFINERIE DE GRANDPUITS

ÉNERGIE

L’ancienne raffinerie de Grandpuits est en pleine reconversion. TotalEnergies y a comme objectif « zéro pétrole ». La première étape s’achève d’ici décembre prochain, avec la mise en service d’une ferme solaire de 28 hectares. Trois autres productions complèteront l’ensemble : le recyclage de plastiques ; la fabrication de plastiques alternatifs ; et celle de biocarburant pour les avions.