Fort du succès rencontré lors des précédentes éditions, la DILCRAH a souhaité renouveler le dispositif.

Pour cela, deux enveloppes de 1 ,5 million d’euros (lutte contre le racisme et l’antisémitisme) et 500.000 euros (lutte contre la haine et les discriminations anti-LGBT) ont été débloquées, ce nouvel appel à projets permettra de promouvoir « des actions citoyennes liées à l’éducation, la prévention, la formation et l’aide aux victimes, ainsi que des actions de communication, et d’organiser des événements en lien avec la lutte contre le racisme et l’antisémitisme et la lutte contre la haine et les discriminations anti-LGBT ».

Ces dernières années, avec notamment la montée de l’extrême droite et la banalisation des discours racistes et notamment islamophobes dans le débat public en France, les actes racistes ont fortement augmenté. Les actes islamophobes ont augmentés de 77% en deux ans d’après les chiffres du CCIF, avec 789 actes islamophobes en 2019 dont 70 % des victimes sont des femmes musulmanes.

 « Cet appel à projets s’adresse d’abord aux structures dont l’objet principal est de lutter contre le racisme, l’antisémitisme et les discriminations anti-LGBT, et/ou de promouvoir les valeurs de la République, et/ou de mener une action éducative et pédagogique. Elles peuvent être constituées de professionnels et/ou de bénévoles, de type associatif ou non. Peuvent donc notamment candidater les associations loi 1901, les établissements culturels, ainsi que les établissements scolaires et universitaires » précise la préfecture de la Marne.

Ces actions permettront peut-être de lutter contre la banalisation du racisme en France. En 2019, 1 142 actes à caractère raciste et xénophobe ont été constatés contre 496 en 2018 d’après les chiffres du Ministère de l’Intérieur.

(Visited 47 times, 1 visits today)

Vous souhaitez devenir contributeur ?
Contactez-nous: redaction@lemediaa.com

Close
ut efficitur. Aliquam venenatis Donec Praesent Praesent Phasellus lectus nec
0 Partages
Tweetez
Partagez
Partagez