Nos régions
Carte de la France - Grand-Est
Carte de la France - Bourgogne-Franche-Comté
Carte de la France - Île-de-France
Carte de la France - Occitanie
Carte de la France - Haut-de-France
Plus

LA DÉLINQUANCE A BAISSÉ DANS L’AISNE EN 2020

Après plusieurs années d’augmentation continue des faits de délinquance dans le département, les forces de l’ordre ont enregistré un fléchissement significatif des atteintes aux biens (-15,9 %) et aux personnes (-2,1%) en 2020. De quoi réjouir le préfet de l’Aisne, Ziad Khoury, qui a fait de la sécurité l’une de ses priorités. « Ce résultat exceptionnel […]

Après plusieurs années d’augmentation continue des faits de délinquance dans le département, les forces de l’ordre ont enregistré un fléchissement significatif des atteintes aux biens (-15,9 %) et aux personnes (-2,1%) en 2020. De quoi réjouir le préfet de l’Aisne, Ziad Khoury, qui a fait de la sécurité l’une de ses priorités.

« Ce résultat exceptionnel est en partie influencé par les deux périodes de confinement. Mais elles ne sont pas la seule explication car même en ne retenant que les mois non affectés par un confinement (janvier, février, juin, juillet, août, septembre, octobre), la baisse des faits constatés est de 4,33 % », souligne la préfecture de l’Aisne. « Et les périodes de sortie de confinement ne se sont pas traduites par un « rattrapage » des faits de délinquance mais par la poursuite de leur recul, également observé en ce début d’année 2021. »

Si les faits de violence physique ont légèrement diminué dans toutes les catégories – les atteintes volontaires à l’intégrité physique, les violences physiques crapuleuses et non crapuleuses –  les violences « intrafamiliales restent cependant orientées à la hausse : 2.077 faits constatés en 2020 contre 2011 en 2019 (+ 3,3 %) ». En matière de lutte contre les stupéfiants, malgré l’intensification des contrôles de police et de gendarmerie, « 1190 infractions liées à la législation sur les stupéfiants ont été constatées par les forces de lordre contre 1392 faits en 2019 ». 

« Enfin, dans un autre domaine prioritaire, il faut souligner laugmentation de la constatation du nombre dinfractions liées à la législation sur les étrangers puisque ce sont 48 procédures qui ont été instruites en 2020 contre 33 en 2019, soit une augmentation de 45,5 %. Ce résultat sexplique par laugmentation des contrôles en matière dimmigration irrégulière menés sur instruction du préfet de lAisne. »

Globalement, le département picard reste moins criminogène que la moyenne nationale.

Vous souhaitez vous exprimer sur un sujet ?

Comment devenir contributeur

Sur le même sujet