Nos régions
Carte de la France - Grand-Est
Carte de la France - Bourgogne-Franche-Comté
Carte de la France - Île-de-France
Carte de la France - Occitanie
Carte de la France - Haut-de-France
Plus

LA LIGUE 1 UBER EATS : NOUVEAU DÉMARRAGE EN VUE

Le championnat de France a repris ses droits ce vendredi soir ! Pour l’entame de cette saison 2022-2023, la première affiche a opposé le septuple champion de France lyonnais qui accueillait le promu corse, l’AC Ajaccio au Parc OL. Au terme d’une saison qui nous offrira son lot de buts, d’actions spectaculaires, de folles remontées et d’émotions, une nouveauté guette les acteurs de la Ligue 1 : les 4 descentes en L2 afin de réduire le championnat à 18 pour la saison 2023-24.

Sevrés de Coupe du Monde (elle a lieu en Hiver cette année), les fans de football en France n’avaient pas grand-chose à se mettre sous la dent depuis la fin du championnat en Mai dernier.

Malgré un mercato toujours aussi agité pour les clubs de Ligue 1, les supporters sont avides de matchs et de sensations. Ce vendredi, les bonnes vieilles habitudes ont repris avec l’ouverture de l’exercice 2022-2023 qui va probablement encore nous gratifier de très grands moments. 

Le PSG, favori naturel

Champion en titre, le Paris-Saint-Germain aborde cette saison l’étiquette d’un favori intouchable et d’épouvantail perpétuel face aux autres grands clubs tel que l’AS Monaco, l’Olympique de Marseille ou l’Olympique Lyonnais. 

Renforcé par l’arrivée des portugais Vitinha & Renato Sanches, le français Nordi Mukiélé ou le jeune prodige du Stade de Reims Hugo Ekitiké, le PSG semble foncer vers un historique 11e titre de champion de France, qui le classerait numéro 1 parmi les clubs de l’Hexagone. 

Sacré sans grandes difficultés l’an dernier malgré une saison peu convaincante, Paris, toujours emmenés par ses stars Leo Messi, Neymar ou Kylian Mbappé, qui a fini par prolonger son contrat, n’aura qu’un seul réel objectif, le même depuis 10 ans : la Ligue des Champions

Cette saison est aussi importante pour le nouveau coach Christophe Galtier. Le technicien français a des choses à prouver, lui qui est arrivé avec les craintes des spécialistes foot qui pensent qu’il ne pourra pas gérer le vestiaire problématique du PSG. 

Derrière Paris, une course effrénée se prépare 

En tant que 2e et 3e, les places sont qualificatives pour la LDC et c’est là que cela devient intéressant. Mais alors, qui sont les prétendants suivants ? Tout d’abord, l’OM avec son nouveau coach Igor Tudor.

Les vice-champions de France, amputés par le départ soudain de Jorge Sampaoli, Saliba ou la légende Mandanda, repartent tout de même avec un 11 légèrement différent à celui de l’an dernier.

Si les matchs de préparations ont été décevants (défaites contre Norwich City, Southampton FC et le Milan AC) et que le vestiaire ne semble pas adhérer à Igor Tudor, les marseillais devraient bien être présents en haut du classement à la fin de l’année.

Même chanson pour l’OL. Sans Coupe d’Europe cette saison après sa 8e place la saison dernière, les hommes de Peter Bosz, pour sa 2e saison, reviennent le couteau entre les dents et sont bien déterminés à retrouver l’Europe grâce, notamment, à un recrutement qui a vu le retour des lyonnais de formation, Alexandre Lacazette et Corentin Tolisso.

Et pour finir, l’AS Monaco, 3e au classement l’an dernier, qui a toujours une équipe compétitive malgré le départ de Tchouameni pour le Real Madrid.

Les monégasques, toujours à la recherche d’une 1ère qualification pour les poules de LDC depuis 2018 et renforcés par l’arrivée de Minamino et d’Embolo, doivent encore s’affirmer parmi les puissances fortes du championnat et pour aller titiller le PSG, qui a perdu son titre en 2017 contre l’ASM.

Derrière les trois forces naturelles : les outsiders lensois, lillois, niçois et surtout rennais auront leur mot à dire dans cette Ligue 1 qui peut être surprenante.

Les bretons, superbes 4e du championnat et 2e meilleure attaque avec 82 buts la saison dernière, seront attendus et tenteront de confirmer leur belle saison sous la houlette de Bruno Génésio, élu meilleur entraîneur de la L1 en 2021-2022. 

4 descentes cette saison : la peur du vide

Cette nouvelle avait fait l’effet d’une bombe. En Juin dernier, l’assemblée générale de la LFP vote à la majorité pour le retour à 18 clubs (au lieu de 20 actuellement) pour la saison prochaine. 

Cette réforme a pour but de valoriser la L1 et la L2 dans le cadre de la commercialisation des droits TV post 2024. Mais cela veut dire que quatre formations descendront en Ligue 2 à la fin de la saison.

Entre le Covid et l’échec Mediapro, les clubs français ont désormais peu de marge sur le plan financier et une descente cette saison pourrait être cataclysmique.

Pour les trois promus que sont le champion de France de Ligue 2 Toulouse FC, l’AC Ajaccio et l’AJ Auxerre, le défi est immense, eux qui sont favoris pour faire l’ascenseur.

N’oublions pas le FC Lorient, le Clermont Foot, l’ESTAC voire le Montpellier HSC qui ne sont jamais loin de la zone rouge dans un cas exceptionnel avec quatre descentes. 

Une chose est sûre, cette nouvelle saison de Ligue 1 promet de nous tenir en haleine jusqu’au bout, dans le haut du classement comme tout en bas.

Crédit photos : A.Taoualit – Shutterstock.

Vous souhaitez vous exprimer sur un sujet ?

Comment devenir contributeur

Sur le même sujet