Nos régions
Carte de la France - Grand-Est
Carte de la France - Bourgogne-Franche-Comté
Carte de la France - Île-de-France
Carte de la France - Occitanie
Carte de la France - Haut-de-France
Plus

LA MAGNIFIQUE SOCIETY : UN GRAND FESTIVAL RÉMOIS !

Près de 26 000 personnes ont foulé la pelouse du Parc de Champagne durant ce week-end de la Magnifique Society du 24 au 26 juin, un record historique depuis le début de la création de ce festival rémois. Cette dernière édition a vu sa jauge d’accueil journalière évoluer passant de 6000 à 10 000 festivaliers par jour. Dans le cadre idyllique et verdoyant de cet écrin de verdure, retour sur ces trois jours de fête où plus de 30 artistes se sont relayés sur scène.

Bienveillance et ambiance familiale 

Avec plus de 300 bénévoles à la manoeuvre, cette année, la Magnifique Society a imaginé dans la plus pure cohérence, un espace dans lequel les festivaliers pourraient rebondir d’une scène à l’autre. Mais aussi flâner et participer à moult activités en plus des évidents concerts proposés.

La team du Studio 511 a enflammé la pelouse du parc de Champagne avec la Greenroom d’Heineken, pour des contests de danse. L’idée : mettre l’ambiance et faire encore plus danser les festivaliers notamment avant le concert de Laylow. Mission réussie, si on en croit Alma, festivalière rémoise « C’est sympa de les voir passer, ça donne le smile ».

La Citura, réseau des transports en communs rémois, avait organisé un roulement de navettes qui a enchanté les citadins et autres touristes venus spécialement pour l’occasion. Comme l’affirme Tom, venu tout droit de Charleville-Mézières : « c’est vraiment super de pouvoir compter sur les navettes, on peut profiter de la fête en toute tranquillité et ça, ça décuple le plaisir ».

De la bière, du champagne, un bar à jus frais, il y en avait pour tous les goûts. Poutines, dorums, frites, churros, idem pour se restaurer. Une diversité très appréciée si on en croit Alice, étudiante, qui a « l’impression d’être à une sorte de fête foraine ce week-end ». Et c’est bien l’ambiance qu’on note en se rendant à la Magnifique Society.

La Petite Society n’a pas manqué de se faire remarquer autour de nombreuses activités comme la fabrication de couronnes de fleurs, maquillage, tattoos et des ateliers de customisation de baskets et de casquettes pour ne citer que cela, pour le plus grand plaisir des festivaliers. En effet, ces ateliers pensés pour accueillir un maximum de festivaliers dans la bonne humeur ont fait carton plein. Nicolas, bénévole pour la première fois à la Petite Society, vit l’expérience à fond et assure qu’« il n’y a pas de galère ici, c’est vraiment bonne ambiance, l’équipe est super ! ».  Et pour preuve, toutes les réservations ont été prises d’assaut en l’espace de quelques heures sur les 3 jours, Jeunes et moins jeunes ont été parés de fleurs et de mille paillettes pour profiter encore plus de la fête !

Yannick, enseignant à Reims, adore les concerts en plein air, il vient à la Magnifique depuis des années et s’est empressé de venir voir The Smile, car très fan de Radiohead. Il ne cachait d’ailleurs pas son enthousiasme quant à la découverte de nouveaux groupes. « Personne n’est à l’abri de belles surprises et de chouettes découvertes » comme le mentionne Alban, habitué des festivals.

Julien, ancien bénévole est « venu chercher l’énergie de PNL » qu’il n’avait jamais vu en live et n’a, pour ainsi dire, pas été déçu. Nombreux sont venus écouté Juliette Armanet et Clara Luciani dont la générosité sur scène n’a pas manqué d’émouvoir comme Amélie, 23 ans, étudiante, qui « rêvait de voir Juliette Armanet sur scène » et qui a été « bluffée par son énergie ».

Natacha, présidente déléguée de la protection civile présente sur place dresse le bilan de ces 3 jours, et affirme que les « festivaliers ont été très sages ». Aucun incident à déplorer pendant ces trois jours où la météo fut un peu capricieuse mais où les découvertes et autres activités chill du week-end sont allés bon train.

Le Royal Garden : un pari osé et réussi

Trois scènes étaient accessibles cette année, le Central Parc, le Club Trotter et la petite nouveauté, la scène du Royal Garden, qui n’a pas manqué de faire des émules chez les amateurs de psy-trans et de techno effrénées. Djs et collectifs locaux électroniques se sont appliqués durant ces 3 jours sur cette nouvelle scène.

Yuksek, Dj et compositeur rémois, présent une nouvelle fois sur cette cinquième édition, ajoute « Je trouve cela intelligent et créatif de la part des organisateurs d’avoir implanté cette scène ronde à 360°, j’avais peur que cela soit compliqué notamment lors des concerts sur la grande scène mais c’est un autre espace, à part entière, les dj’s se sont enchaînés et il y avait toujours du monde, une vraie bonne surprise ! ».

Le collectif « Bonne nuit, à demain ! » en set sur le Royal Garden.

Cédric Chemineaux, directeur artistique du festival se félicite de ce dernier « format normal » loin des années Covid, le tout dans « un regain de liberté qui faisait plaisir à voir ». Il y a ressenti « une dynamique forte et un engouement général qui a fédéré de belles énergies ».

Quant à Christian Allex, chargé de la programmation générale de la Magnifique Society et de la cartonnerie de Reims, il a ajouté que « Le Royal Garden a vraiment été souhaité comme un club à ciel ouvert, c’est une vraie réussite pour nous et nous avons déjà de belles perspectives pour l’année prochaine. Le public a su resté en harmonie face à la pluralité de propositions et d’artistes pointus pas toujours facile d’accès ».

Le cadre global du parc et de la musique a une fois de plus été un succès, de multiples sociétés se sont croisées, elles ont vibré pour former un magnifique ensemble que les festivaliers ne sont pas prêts d’oublier ! Les différentes générations ont partagé et ont profité de découvertes musicales variées.

S’ambiancer sur Herbie Hancok, profiter pleinement du concert de Bad Bad Not Good, apprécier la voix de Fishbach et finir sur la petite scène avec Black Pumas, voilà comment avaient été imaginées les déambulations de cette dernière édition et ce fût un bien beau week-end ! 

L’édition de 2023 a d’ores et déjà été annoncée pour les 23, 24, 25 juin prochain alors si vous voulez vivre un week-end à la rémoise dans une ambiance chaleureuse, réservez vite votre week-end !

Crédit photos: Vince VDH & Bonne nuit, à demain !

Vous souhaitez vous exprimer sur un sujet ?

Comment devenir contributeur

Sur le même sujet

MARNE

ON A TESTÉ POUR VOUS : LE MASSAGE SUÉDOIS

BIEN-ÊTRE

Stress, anxiété, insomnie ou tout simplement l’envie de prendre soin de soi, la rentrée rime souvent avec bonnes résolutions et la reprise d’une activité soutenue. Si on prenait le temps de se faire du bien ? Nous avons décidé d’aller tester une pratique suédoise de massage chez Constance Colin, jeune trentenaire, sportive, à la volonté de partager avec nous sa philosophie du bien-être dans son petit nid douillet à Reims. Rencontre.

MARNE NATIONAL

LES BACCHANTES DE REIMS : RENCONTRE AVEC LE PRÉSIDENT DE L’ASSOCIATION

SANTÉ PUBLIQUE

A l’occasion de la nouvelle course à pied des Bacchantes de Reims, nous avons eu la chance de rencontrer le président de cette association, le Docteur Thomas Ripert. Au lendemain de l’édition 2022 qui a ramené plus de 500 coureurs, le chirurgien urologue nous a partagé ses volontés, l’importance d’en savoir plus sur le cancer de la prostate et le futur de ce projet !