Nos régions
Carte de la France - Grand-Est
Carte de la France - Bourgogne-Franche-Comté
Carte de la France - Île-de-France
Carte de la France - Occitanie
Carte de la France - Haut-de-France
Plus

LA MUNICIPALITÉ DE CHARLEVILLE-MÉZIÈRES SENSIBILISE LE PUBLIC POUR RECYCLER LE SAPIN DE NOËL

« Jusqu’au 10 janvier, vous avez la possibilité de venir déposer votre sapin de Noël dans l’un des 9 points de collecte mis en place par la ville : parking cimetière Ferroul ; place Marceau ; place Dunant ; place de Manchester ; place de la Basilique ; rue Noël (angle de la rue de Mantoue) […]

« Jusqu’au 10 janvier, vous avez la possibilité de venir déposer votre sapin de Noël dans l’un des 9 points de collecte mis en place par la ville : parking cimetière Ferroul ; place Marceau ; place Dunant ; place de Manchester ; place de la Basilique ; rue Noël (angle de la rue de Mantoue) ; place du Theux ; place de Montcy-Saint-Pierre ; place Joliot Curie.

Les conditions de dépôt sont les suivantes il faut déposer uniquement des sapins naturels, sans pot, sans décorations, sans sacs plastique » explique la municipalité de Charleville-Mézières.

Le sapin naturel moins polluant que l’artificiel

Contrairement aux idées reçues, une étude canadienne a démontré qu’un sapin artificiel aura un impact bien plus important, en raison de son mode de fabrication et de transport qu’un sapin naturel. « Le sapin naturel génère en moyenne 3,1 kg de CO2 contre 8,1 kg pour un sapin artificiel. Il faudrait alors conserver ce dernier au minimum 20 ans pour « rentabiliser » son bilan carbone.

Mais au-delà, un sapin en plastique est aussi à éviter dans nos intérieurs. Leur composition n’est pas sans danger sur la santé : le PVC (plastique), le plomb mais aussi des risques importants d’inflammabilité » détaille cette étude.

En France, 6 millions de sapins sont vendus chaque année, dont 1 million de sapins artificiels dont la plupart est importée de Chine.

Vous souhaitez vous exprimer sur un sujet ?

Comment devenir contributeur

Sur le même sujet

SEINE-ET-MARNE

L’ASSOCIATION OSE NETTOIE LE BOIS DE LA GRANGE DE MONCEAUX DE DÉCHETS, AIDÉE PAR LES ROMS INSTALLÉS LÀ

DÉVELOPPEMENT DURABLE

L’association de bénévoles Organe de sauvetage écologique (OSE) a poursuivi son combat contre les dépôts sauvages au Bois de la Grange, au Val Maubuée. Les Roms qui campent là ont donné un sérieux coup de main pour collecter et les collectivités territoriales, pour emporter les tonnes de déchets. Par ailleurs les gendarmes vont veiller en permanence sur les sites naturels de Seine-et-Marne.