Nos régions
Carte de la France - Grand-Est
Carte de la France - Bourgogne-Franche-Comté
Carte de la France - Île-de-France
Carte de la France - Occitanie
Carte de la France - Haut-de-France
Plus

LA POSTE RECRUTE EN URGENCE DES CENTAINES DE FACTEURS ET D’AGENTS DE TRI EN ÎLE-DE-FRANCE

L’approche des fêtes de fin d’année inquiète La Poste. Pour faire face à l’afflux de colis et de courrier, elle lance un vaste plan de recrutement. Cela concerne essentiellement le tri et la distribution. Les postes en question sont à pourvoir dès maintenant. Il y en a plusieurs centaines pour la seule Île-de-France.

On ne peut pas faire attendre le Père Noël ou du moins tous ceux qui comptent sur lui en fin d’année. A défaut d’être inscrit dans sa tournée et d’apercevoir son fameux attelage de rennes, ils se reposent sur l’un de ses assistants en voiture jaune, le facteur. Oui, mais voilà, on est déjà fin octobre et les facteurs sont trop peu nombreux pour assurer toutes les livraisons et distributions de courrier qui les attendent en fin d’année. 

La Poste en a pris conscience tardivement et se met maintenant à embaucher à tour de bras. En amont de la distribution, il lui manque aussi des employés dans ses centres de tri, pour traiter les colis qui vont arriver en masse et organiser les livraisons.

Pour faire face à la hausse continue du nombre de paquets qu’elle est chargée d’acheminer autour de Noël, elle s’est fixée comme objectif de recruter environ 3 000 personnes dans toute la France rien qu’en novembre et décembre.

Mais les facteurs et les autres ne sont pas tout à fait nourris à la même enseigne. Les postes d’employés du tri sont les plus nombreux mais aussi les plus éphémères. Sitôt passé les fêtes, le flux des colis décroit très vite. La Poste ne tient pas à garder trop longtemps ces personnels à charge, dès lors qu’elle en a moins ou plus du tout besoin.

Ce sont donc des emplois saisonniers qu’elle leur propose. Pour la France entière, il y en aurait 9 000 de prévus et pour la seule Ile-de-France près de 700.      

Facteur, métier d’avenir  

Il en va autrement des facteurs. Ceux-ci ont souvent déploré ces dernières années de ne pas voir leur rôle valoriser par La Poste. Ils se plaignent notamment d’une charge de travail de plus en plus lourde et en même d’une forme de déshumanisation de leur tâche. De ce fait, leur employeur a eu des difficultés croissantes à trouver des candidats. Il était même parfois obligé de faire les fonds de tiroir pour assurer les tournées, au détriment de la qualité du service et au prix d’une détérioration de la relation avec sa clientèle, relevés évidemment par les syndicats de postiers.

Consciente du problème, alors même qu’elle se heurte à une forte concurrence de la part des sociétés de livraison dopées par le commerce en ligne, La Poste parait réévaluer la fonction et vouloir miser sur ses facteurs. Elle dit rechercher des personnes rigoureuses, ponctuelles, autonomes, ayant l’esprit d’équipe et le sens du service, ainsi que le permis de conduire B.

Elle leur garanti en retour une « solide formation », un CDI rémunéré dès le départ 10 % au-dessus du Smic et le bénéfice de « nombreux avantages », primes, mutuelle, aide au logement, plan épargne entreprise…

Dans l’immédiat, elle recherche 150 facteurs rien qu’en Île-de-France, dont une ou deux dizaines en Seine-et-Marne.        

Crédit photos: Kzenon – GettyImages.

Vous souhaitez vous exprimer sur un sujet ?

Comment devenir contributeur

Sur le même sujet