Nos régions
Carte de la France - Grand-Est
Carte de la France - Bourgogne-Franche-Comté
Carte de la France - Île-de-France
Carte de la France - Occitanie
Carte de la France - Haut-de-France
Plus

LA SEINE-ET-MARNE REND HOMMAGE À VALÉRY GISCARD D’ESTAING

Il symbolisait à sa manière les Trente glorieuses et incarnait, pour beaucoup, l’exercice du pouvoir d’une autre époque. Tout le personnel politique a souhaité honorer la mémoire de l’ancien chef d’État dès l’annonce de sa mort. En Seine-et-Marne, où de nombreux élus se positionnent comme des héritiers, si ce n’est du giscardisme, du moins d’un […]

Il symbolisait à sa manière les Trente glorieuses et incarnait, pour beaucoup, l’exercice du pouvoir d’une autre époque. Tout le personnel politique a souhaité honorer la mémoire de l’ancien chef d’État dès l’annonce de sa mort. En Seine-et-Marne, où de nombreux élus se positionnent comme des héritiers, si ce n’est du giscardisme, du moins d’un centre-droit progressiste et libéral, chacun s’est fendu de quelques mots pour saluer la mémoire de VGE. Morceaux choisis.

Pour le président du Conseil départemental de Seine-et-Marne, Patrick Septiers, « Son nom restera attaché à la construction européenne ainsi qu’à de grandes réformes telles que droit de vote abaissé de 21 à 18 ans, la dépénalisation de l’avortement (loi Veil), la création des APL (aides au logement), le collège unique, le divorce par simple consentement. »

Le maire de Melun, Louis Vogel, a lui aussi mis en exergue l’action politique d’un « Réformateur, européen convaincu, défenseur de la langue française ».

Frédéric Valletoux, le maire de Fontainebleau, a rappelé, quant à lui, qu’ « Il fut un Président qui fit souffler un vent de liberté sur notre pays et essaya de rassembler « deux Français sur trois », un infatigable militant des libertés locales et d’une Europe plus unie ».

Sur Facebook, Jean-François Coppé, le maire de Meaux, a publié un long texte, en forme de bilan de l’action présidentielle, de « l’homme emblématique d’une époque naissante mais aussi celle du basculement d’une ère à l’autre » qui a « su répondre aux aspirations nouvelles de cette période, de la Loi Veil au divorce par consentement mutuel en passant par le droit de vote à 18 ans et le remboursement de la contraception ».

La députée LREM, Stéphanie Do, enfin, a rappelé que « Son mandat aura notamment été marqué par le début de l’émancipation des femmes dans notre pays. C’était un progressiste et profondément européen à qui nous devons beaucoup ».

Vous souhaitez vous exprimer sur un sujet ?

Comment devenir contributeur

Sur le même sujet