Nos régions
Carte de la France - Grand-Est
Carte de la France - Bourgogne-Franche-Comté
Carte de la France - Île-de-France
Carte de la France - Occitanie
Carte de la France - Haut-de-France
Plus

LA SEINE-ET-MARNE SOUTIENT SES SAPEURS-POMPIERS VOLONTAIRES

Dans le département, les sapeurs-pompiers procèdent à une intervention toutes les quatre minutes. Demain, pourront-ils conserver le même niveau de service ? C’est l’inquiétude de la présidente du Service départemental d’incendie et de secours de Seine-et-Marne (Sdis 77), Isoline Garreau-Millot, et à travers elle de tous les élus. La cause : l’application de la jurisprudence […]

Dans le département, les sapeurs-pompiers procèdent à une intervention toutes les quatre minutes. Demain, pourront-ils conserver le même niveau de service ? C’est l’inquiétude de la présidente du Service départemental d’incendie et de secours de Seine-et-Marne (Sdis 77), Isoline Garreau-Millot, et à travers elle de tous les élus. La cause : l’application de la jurisprudence de l’arrêt Matzak – du nom d’un sapeur-pompier volontaire belge – validée par le Conseil d’État à la suite d’une décision de la Cour de justice européenne.

Cette décision, qui redéfinit la notion de volontariat, a pour conséquence la réduction du plafond d’heures annuelles autorisées pour les sapeurs-pompiers volontaires. « Sur le plan opérationnel, cette limitation à 650 heures entraînerait pour le Sdis 77 la perte de 710.000 heures, soit 34 % de leur volume horaire total d’heures de disponibilité pour les gardes, les interventions ou encore la formation, explique Isoline Garreau-Millot. « Les sapeurs-pompiers de Seine-et-Marne font déjà face à une forte sollicitation opérationnelle, dans des conditions de travail souvent difficiles. Les sapeurs-pompiers volontaires représentent 80 % de l’effectif du Sdis de Seine-et-Marne, une telle perte de ressources viendrait ainsi fragiliser un des tout premiers services de proximité, pilier de la sécurité civile et au cœur de la solidarité humaine et territoriale dont le département est le garant. »

Le conseil départemental de Seine-et-Marne demande au Gouvernement de renoncer à ces dispositions ou, à défaut, d’apporter un soutien financier conséquent aux collectivités territoriales décisionnaires. Plus largement, de nombreux élus ont dénoncé ce bouleversement du modèle français basé sur l’engagement volontaire.

Vous souhaitez vous exprimer sur un sujet ?

Comment devenir contributeur

Sur le même sujet

MARNE

ARTS DU CIRQUE : LES ÉCHAPPÉES DE CHÂLONS-EN-CHAMPAGNE ONT MIS LE PAQUET !

CULTURE

La semaine dernière lors du weekend du 29 juin au 3 juillet 2022 se sont déroulées « les Echappées » au CNAC de Châlons-en-Champagne. Au terme de 3 années de formation en « Arts du Spectacle et du cirque », les 14 élèves de la 34ème promotion du CNAC ont présenté le panel de leurs compétences dans leurs projets individuels à la créativité libre. Au total, une dizaine de disciplines circassiennes ont été représentées, pour le plus grand plaisir des yeux ! A cette occasion, nous avons rencontré quelques élèves. Retour sur ce moment fort made in Châlons-en-Champagne !