Nos régions
Carte de la France - Grand-Est
Carte de la France - Bourgogne-Franche-Comté
Carte de la France - Île-de-France
Carte de la France - Occitanie
Carte de la France - Haut-de-France
Plus

LA VILLE DE CHELLES DÉPLOIE UN AMBITIEUX PROGRAMME ENVIRONNEMENTAL

Avec « Chelles Nature 2030 », la municipalité dirigée par Brice Rabaste s’empare avec vigueur de la question de la protection de l’environnement à travers trois axes principaux : la reforestation de l’espace public, la diminution de la consommation énergétique et la transmission des bons gestes au quotidien. Des actions qui se veulent, avant tout, pragmatiques.

La deuxième ville la plus peuplée de Seine-et-Marne veut faire de la qualité du cadre de vie un atout majeur de son attractivité en Île-de-France et la municipalité entend bien faire valoir ses arguments.

Chaque habitant dispose d’un espace arboré à moins de 12 minutes de son lieu de vie, rappelle la ville de Chelles qui compte accentuer plus encore ses efforts dans le domaine environnemental en déployant un programme pluriannuel.

Son objectif : préserver le patrimoine naturel de la cité et réduire son impact sur l’environnement.

« Pour nous montrer à la hauteur de ces enjeux majeurs et apporter, à notre échelle, des réponses concrètes pour protéger notre environnement, j’ai initié il y a quelques mois, un travail de réflexion et de projection avec mon équipe et les services de la ville. Ces efforts nous permettent aujourd’hui de lancer Chelles Nature 2030 », explique le maire de la ville, Brice Rabaste, dans le dernier Chelles Mag.

Un programme qui s’articule autour de trois thèmes : un plan de plantation d’arbres de grande ampleur, la réduction de la consommation des énergies et la sensibilisation aux questions environnementales.

Un plan inédit

Ainsi, lors des cinq prochaines années, ce sont quelque 2.500 arbres qui vont être plantés sur le territoire et vont s’ajouter aux parcs arborés existants comme celui du Vieux Moulin ou le mail Mont-Chalâts ainsi qu’aux futurs parcs de l’Aulnoy et du Sempin qui vont créer 230.000 mètres-carrés d’espaces verts supplémentaires en 2024. La mairie souhaite, par ailleurs, favoriser la biodiversité et l’agriculture urbaine.

En parallèle, des travaux de rénovation des bâtiments publics et de réhabilitation des logements sociaux doivent amener à réduire la facture énergétique.

« Enfin, le dernier axe de ce plan qui est sans doute celui sur lequel le fruit de nos efforts repose, est la transmission des bons gestes que nous devons collectivement observer au quotidien. C’est la raison pour laquelle nous allons multiplier les ateliers de sensibilisation notamment envers les plus jeunes. »

Crédit photos: 50 – Gettyimages.

Vous souhaitez vous exprimer sur un sujet ?

Comment devenir contributeur

Sur le même sujet